Parcours Danse / Édition 2017

mardi 28 novembre 2017

  • 10h00 – 17h00
    Le langage de la diversité – Formateur: Michael Toppings, directeur général et artistique du MAI (Montréal, arts interculturels)
    Réservé aux diffuseurs

    RÉSERVÉE AUX DIFFUSEURS QUÉBÉCOIS

    Le langage de la diversité vise à démystifier la notion de diversité culturelle et à situer les participants devant l’extrême abondance de définitions de cette notion au XXIe siècle. Le but de cette formation est de développer des stratégies à long terme sur la façon de diversifier leur public et leur programmation et développer des activités d’animation et de sensibilisation de public appropriées.

    LES COÛTS DE CETTE FORMATION VOUS SERONT COMMUNIQUÉS ULTÉRIEUREMENT

    Conseil des arts de Montréal - salle du Conseil
  • 18h00 – 19h00
    Cocktail de pré-ouverture
    Maison de la culture Frontenac
  • 19h00 – 20h00
    Estelle Clareton/Olivier Kemeid

    Sélection OFF

    Représentation – Sous la nuit solitaire

    Nos enfers, ceux de nos travers, de nos failles, de nos chutes. Sous la nuit solitaire navigue dans les flots agités de l’existence. Dans ces profondeurs, plus de hiérarchie, mais un seul peuple: celui qui avance, obscur, dans la pénombre. Car malgré l’omniprésence de la violence, la flammèche de l’espoir ne s’éteint pas au creux de la nuit.

    Sept interprètes façonnent cette marche lente inspirée des fantastiques gravures que Gustave Doré (19e siècle) a réalisées pour illustrer les enfers de Dante (14e siècle), le père de La Divine Comédie. Acteurs et danseurs deviennent locuteurs d’un langage scénique singulier dans lequel l’harmonie du verbe fusionne à la poétique des corps.

    Théâtre de Quat'Sous
  • 19h30 – 20h30
    Virginie Brunelle

    Conférence Agora de la danse

    Représentation – À la douleur que j’ai

    Une poésie parfois crue, parfois romantique, mais filtrée par un regard qui questionne sans relâche les relations humaines. Virginie Brunelle explore ici le lien avec l’autre qui ne cède jamais vraiment, qui laisse derrière des traces, des sédiments, un souvenir. Évoluant dans un monde d’émotions contradictoires, les danseurs défilent sur scène, portés par cet écho que suscite l’absence de l’autre. Une performance athlétique et un vocabulaire classique déconstruit, par des rythmiques saccadées et une gestuelle sans fard entre la chute et la torpeur.

    Le Wilder - ESPACE ROUGE
  • 19h30 – 20h35
    PPS Danse - SÉLECTION OFFICIELLE

    Extrait: Corps Amour Anarchie / Léo Ferré

    L’année 2016 marquait le 100e anniversaire de naissance de Léo Ferré. Corps Amour Anarchie / Léo Ferré rend hommage à l’œuvre de cet immense artiste du 20e siècle qui s’incarne dans l’interaction entre son répertoire et la danse contemporaine, réunissant sur scène les chanteurs Bia, Alexandre Désilets et Catherine Major, un pianiste et six danseurs.

    Ce spectacle interdisciplinaire met en scène les chorégraphies d’Anne Plamondon, David Rancourt, Emmanuel Jouthe, Hélène Blackburn et Pierre-Paul Savoie.

    Une coproduction de PPS Danse et Coup de cœur francophone.

    Maison de la culture Frontenac
  • 20h00 – 20h35
    Grand Poney - SÉLECTION OFFICIELLE

    Extrait – Aller simple/Running piece

    Nous regardons un homme/une femme seule qui avance. Il marche sur un tapis roulant semblable à celui d’un exerciseur conventionnel, contrôlé par un ordinateur qui défile sous ses pas à des vitesses variables. Il marche perpétuellement, tel un cobaye ingénu qui traverse de façon quasi scientifique les conditions et situations qui nous définissent en tant qu’êtres humains: le dépassement de soi et l’acharnement, la fatigue, le désir d’abandonner, l’impression de tourner en rond, de sans cesse courir après sa queue, le sentiment de liberté, d’envol, de fougue et d’éternité.

    L'Arsenal
  • 20h30 – 21h30
    Daïna Ashbee

    Conférence Agora de la danse

    Représentation – Pour

    Un cri aigu déchire la nuit boréale; un chant, un appel. Une jeune femme apparaît, luminescente. Étrangement fascinante, le regard cru. Elle se dépouille de son vêtement, semble vouloir s’extirper de sa peau. Le mal s’insinue, le liquide ruisselle. Nous sommes au cœur d’une féminité tourmentée, contractée, secrète.

    Le Wilder - ESPACE BLEU
  • 21h30 – 22h30
    Parts+Labour Danse

    Sélection OFF

    Représentation – La vie attend

    Cinq hommes sont face à vous. Tour à tour coéquipiers, frères, adversaires, vainqueurs, pleureurs...; c’est la masculinité dans toutes ses contradictions viscérales et vulnérables, sa fierté et sa honte, son espoir et sa crainte, qui est étalée sur la scène.

    Œuvre théâtrale, née d’une inspiration intuitive et intellectuelle, séduisante à la surface. La vie attend manipule subtilement les tendances primitives profondes que nous évitons souvent. Le tandem de créateurs Emily Gualtieri et David Albert-Toth offre une oeuvre enivrante portée par un quintette de danseurs qui sauront, sans nul doute, vous conquérir le cœur... Il ne reste qu’à jouer.

    Circuit-Est - Studio C
  • 21h30 – 22h30
    Mélissandre Tremblay-Bourassa

    Sélection OFF

    Représentation – Les châteaux de sable

    Dans un univers de tension et d’instabilité, mais aussi de douceur et de sensualité, Les Les châteaux de sable trace le chemin de la découverte de la bisexualité. À l’image de cette quête identitaire tiraillée, la recherche chorégraphique emprunte tour à tour à la gigue traditionnelle, au ballet classique et à la danse contemporaine.

    À travers ce parcours où chacun se révèle dans sa vulnérabilité, une réflexion sur la féminité, sur l’identité, sur la notion de genre et sur le rapport à l’autre se dessine et se transforme, comme un éphémère château de sable.

    Studio 303
  • 21h30 – 0h00
    Philippe Meunier et Ian Yaworski, Dans son salon, Geneviève Lauzon, Lucy M. May

    Sélection OFF

    Représentation – Jouer Dehors, le Party

    Un groupe de chorégraphes issu de la sélection de Jouer Dehors 2018 vous propose une soirée festive, afin de vous permettre d'apprécier la danse de type in situ dans le contexte décontracté d'un party. Un rendez-vous divertissant où amis-es de la danse et diffuseurs pourront découvrir différents univers chorégraphiques à travers la présentation d’extraits. Des temps de pause seront aussi prévus afin de favoriser l’échange entre les artistes et les diffuseurs ou tout simplement pour à la fois s’amuser et se détendre entre collègues. Une soirée à ne pas manquer!

    Le Wilder - Café-Bar

mercredi 29 novembre 2017

  • 9h00 – 9h30
    Inscription et café
    Place des arts - Salon urbain
  • 9h30 – 10h15
    Mots d'ouverture
    Place des arts - Salon urbain
  • 10h30 – 12h00
    Grand café des connaissances

    Ayant pour objectif de faire circuler les connaissances et les idées, le Grand café des connaissances rassemble les participants autour de microdiscussions animées simultanément par les leaders de notre communauté. Inspiré de l’ambiance des cafés, ces discussions sont une occasion de faire de nouvelles rencontres tout en démarrant Parcours Danse sous le sceau de la collaboration et de l’échange.

    Place des arts - Salon urbain
  • 12h00 – 13h00
    Diner
    Place des arts - Salon urbain
  • 13h00 – 14h00
    Mélanie Demers

    Conférence Agora de la danse

    Représentation – Animal Triste

    Au cœur du ring, sous le feu des projecteurs, quatre individus se rencontrent, s’affrontent et gagnent tantôt en animalité, tantôt en humanité. Animal Triste est une œuvre sur la condition humaine, sur la place que l’Homme s’octroie alors qu’il est et reste toujours «un animal comme les autres». Pour s’extraire de ce chemin, il construit une famille, une civilisation, conquiert, et souvent domine ou opprime. Il est cet être insignifiant qui aspire à un peu plus et à un peu mieux. Mélanie Demers tente ici de saisir la nature et la posture de l’Homme dans toute son Humanité.

    Le Wilder - ESPACE ORANGE
  • 14h00 – 15h00
    Katia-Marie Germain - SÉLECTION OFFICIELLE

    Représentation – Habiter

    Créée en résidence à la Briqueterie (France) puis à Montréal, Habiter est une oeuvre chorégraphique qui jongle avec les codes des arts visuels et de la danse. Éclairée par une seule source lumineuse, l’installation rappelle une scène de déjeuner. Dans une esthétique du clair-obscur se dévoile une série de gestes aussi habituels qu’étranges, rythmés par l’oscillation de la lumière. Jouant avec l’illusion et la perception du temps, les mouvements visibles et invisibles des corps modifient subtilement l’espace visuel, à la manière d’un tableau qui prend vie.

    MAI (Montréal, arts interculturels)
  • 14h00 – 15h00
    Je suis Julio - Dorian Nuskind-Oder - SÉLECTION OFFICIELLE (français)

    Représentation – Memory Palace (français)

    Rigoureuse, ludique et énergétique, " Memory Palace" explore les liens entre la mémoire corporelle, la musique, et la danse. La pièce fait référence à un éventail de genres incluant la danse folklorique, la danse sociale, la danse moderne et la danse en ligne afin de construire une expérience qui invite les performeurs et les spectateurs à retrouver leurs propres souvenirs dansés.

    Circuit-Est - Studio Jeanne-Renaud
  • 14h00 – 15h00
    Aurélie Pedron - SÉLECTION OFFICIELLE

    Représentation – LA LOBA

    Immergés dans un lieu atypique, les visiteurs partent à la dérive et font l’expérience d’un parcours hypnotique et méditatif. Ils découvrent différents tableaux qui se font écho et se complètent, construisant ainsi l'œuvre dans une autre dimension: la leur.

    LA LOBA est une expérience déambulatoire et immersive, à travers 12 installations pouvant durer jusqu’à 3 heures. Il est possible de proposer LA LOBA en version courte et de présenter certains tableaux à la carte en fonction des besoins du lieu, tout en gardant la sensibilité de l’œuvre intégrale.

    Ateliers Jean-Brillant
  • 16h00 – 17h00
    Katia-Marie Germain - SÉLECTION OFFICIELLE

    Représentation – Habiter

    Créée en résidence à la Briqueterie (France) puis à Montréal, Habiter est une oeuvre chorégraphique qui jongle avec les codes des arts visuels et de la danse. Éclairée par une seule source lumineuse, l’installation rappelle une scène de déjeuner. Dans une esthétique du clair-obscur se dévoile une série de gestes aussi habituels qu’étranges, rythmés par l’oscillation de la lumière. Jouant avec l’illusion et la perception du temps, les mouvements visibles et invisibles des corps modifient subtilement l’espace visuel, à la manière d’un tableau qui prend vie.

    MAI (Montréal, arts interculturels)
  • 16h00 – 17h00
    Je suis Julio - Dorian Nuskind-Oder - SÉLECTION OFFICIELLE (anglais)

    Représentation – Memory Palace (anglais)

    Rigoureuse, ludique et énergétique, " Memory Palace" explore les liens entre la mémoire corporelle, la musique, et la danse. La pièce fait référence à un éventail de genres incluant la danse folklorique, la danse sociale, la danse moderne et la danse en ligne afin de construire une expérience qui invite les performeurs et les spectateurs à retrouver leurs propres souvenirs dansés.

    Circuit-Est - Studio Jeanne-Renaud
  • 16h00 – 17h00
    Aurélie Pedron

    SÉLECTION OFFICIELLE

    Représentation – LA LOBA

    Immergés dans un lieu atypique, les visiteurs partent à la dérive et font l’expérience d’un parcours hypnotique et méditatif. Ils découvrent différents tableaux qui se font écho et se complètent, construisant ainsi l'œuvre dans une autre dimension: la leur.

    LA LOBA est une expérience déambulatoire et immersive, à travers 12 installations pouvant durer jusqu’à 3 heures. Il est possible de proposer LA LOBA en version courte et de présenter certains tableaux à la carte en fonction des besoins du lieu, tout en gardant la sensibilité de l’œuvre intégrale.

    Ateliers Jean-Brillant
  • 18h00 – 19h00
    Cocktail
    Place des arts - Salon urbain
  • 19h30 – 20h10
    Alan Lake Factorie - SÉLECTION OFFICIELLE

    Extrait - Le cri des méduses

    L’œuvre chorégraphique pluridisciplinaire Le cri des méduses s’inspire du célèbre tableau le Radeau de la Méduse de Théodore Géricault. Elle propose une vision d’une humanité à la dérive, et montre comment une communauté peut se redresser à la suite d’un événement grave. Ici, c’est 11 interprètes, et un musicien «live» qui prennent place dans une installation multimédia donnant au spectateur l’impression de se trouver devant un tableau vivant évoluant en même temps que la danse.

    Conservatoire - Théâtre Rouge
  • 20h00 – 20h25
    Catherine Gaudet

    Sélection OFF

    Extrait - Tout ce qui va revient

    Une seule figure. Visages multiples.
    Une tentative.
    Entre réel et fantasme.
    Entre passé trouble et présent flou.
    Entre cauchemar et rêve doux.
    Vous y êtes à la fois mon salut et mon supplice.
    Je vous aime. Je vous hais.

    Circuit-Est - Studio B
  • 20h00 – 21h00
    PPS Danse

    Sélection OFF

    Représentation – BAGNE

    Plus de 20 ans après sa création originelle, les cocréateurs et interprètes Pierre-Paul Savoie et Jeff Hall entreprennent de revisiter l’un de leurs plus grands succès, BAGNE. Confinés dans une monumentale structure métallique, deux hommes s’embrasent sous les yeux captivés des spectateurs. Dans cette œuvre au croisement de la danse et du théâtre, la force brutale des interprètes vient se mêler à une tendresse universelle. Emprisonnés, les corps s’éreintent autant qu’ils s’entrelacent dans un mouvement brut et sensible, créant ainsi un hymne à la liberté et à l’amour puissant et magistral.

    Maison des arts de Laval
  • 20h00 – 21h00
    Estelle Clareton/Olivier Kemeid
    Réservé aux diffuseurs

    Sélection OFF

    Représentation – Sous la nuit solitaire

    Nos enfers, ceux de nos travers, de nos failles, de nos chutes. Sous la nuit solitaire navigue dans les flots agités de l’existence. Dans ces profondeurs, plus de hiérarchie, mais un seul peuple: celui qui avance, obscur, dans la pénombre. Car malgré l’omniprésence de la violence, la flammèche de l’espoir ne s’éteint pas au creux de la nuit.

    Sept interprètes façonnent cette marche lente inspirée des fantastiques gravures que Gustave Doré (19e siècle) a réalisées pour illustrer les enfers de Dante (14e siècle), le père de La Divine Comédie. Acteurs et danseurs deviennent locuteurs d’un langage scénique singulier dans lequel l’harmonie du verbe fusionne à la poétique des corps.

    Théâtre de Quat'Sous
  • 20h00 – 21h30
    Frédérick Gravel

    Sélection OFF

    Représentation – Some hope for the Bastard

    Une fête mélancolique, une célébration sombre. Une ode poétique au sentiment d’impuissance et à l’apathie. À défaut de savoir où aller, on attend. On attend tous quelque chose, mais cette attente nous coûte, nous gruge. Conditionnés comme nous sommes, il n’y a jamais vraiment eu de temps pour la patience.

    À nouveau accompagné de sa «GAnG» d’interprètes, danseurs, musiciens déjantés, Frédérick Gravel investit la scène avec un concert chorégraphique à l’énergie franchement corrosive.

    Usine C
  • 20h15 – 20h55
    Human Playground - Milan Gervais

    Sélection OFF

    Représentation – Parking

    Parking est une pièce de danse-théâtre dans la ville qui invite le public à être le témoin direct d’événements bouleversant la vie de 4 individus. En marge de la frénésie urbaine, Parking nous plonge dans des parenthèses intimes et nous interpelle sur nos inconséquences et notre rapport au présent.

    Synopsis
    Face à la foule, un homme préoccupé, une femme empressée. Soudain tout s’arrête, un déclic, une prise de conscience, l'intuition d’un drame imminent. Ils s’élancent dans une course contre le temps, le public à leurs côtés.

    Place des arts - Espace culturel Georges-Émile-Lapalme
  • 20h30 – 21h30
    Sébastien Provencher, Helen Simard et Philippe Dandonneau

    Sélection OFF - soirée partagée

    Sébastien Provencher
    Représentation – Children of Chemistry

    Children of Chemistry est une pièce qui questionne les mécanismes de construction sociale du genre masculin par le biais de la culture populaire et de l’univers sportif. En proposant un univers chorégraphique ludique et dynamique, Sébastien Provencher s’attaque à la virilité masculine et à l’hypermasculinité pour repenser notre conception du genre dans l’espace publique et scénique.

    Helen Simard
    Représentation – IDIOT

    Dans un univers sombre et décadent, quatre danseurs et trois musiciens évoluent à l’intérieur d’un espace à la fois surréaliste, et vulnérable et majestueux où s’entrechoquent sons furieux, mouvements bruts et textes absurdes. Partie intégrante de cette transe, le spectateur doit laisser sa logique de côté et s’ouvrir à l’émotion, au ressenti. Sens surchargés, corps déchainés; états altérés qui mènent à la clarté.
    Voir les choses comme elles sont. Ne rien inventer, ne rien exagérer. Dire la vérité, mais la ridiculiser.
    Situé entre le spectacle chorégraphique, le concert rock et l’hallucination, IDIOT est le deuxième volet d’une trilogie de créations inspirées par le légendaire musicien américain Iggy Pop.

    Philippe Dandonneau
    Représentation – J’ai rasé mes jambes six fois and no sex happened

    J’ai rasé mes jambes six fois and no sex happened est un hommage à l’homme d’aujourd’hui avec toute sa beauté, sa force, sa laideur, ses failles et ses profondes contradictions.
    De manière ludique, poétique, irrévérencieuse et sensuelle, les trois protagonistes empruntent tour à tour des traits féminins et masculins afin de mettre en question le genre, les étiquettes et la sexualité exprimée à travers les médias.

    Circuit-Est - Studio A
  • 21h00 – 21h30
    Karine Ledoyen - Danse K par K

    Sélection OFF

    Représentation – Danse de salon

    VIVEZ UNE EXPÉRIENCE UNIQUE!
    Qu’est-ce que la danse et quelles en sont les limites? Jusqu’où peut s’étendre son univers sensible et poétique? Avec Danse de salon, Karine Ledoyen introduit la danse au centre même du quotidien. Dans ce laboratoire, les artistes osent; le public assiste donc à une ébauche poétique où absolument tout est possible, où le corps tient un discours à la fois vulnérable et critique, où les frontières entre le spectateur et la création s’amenuisent et se redéfinissent en un seul et même mouvement: celui de la
    rencontre, de l’intime. Accompagnée de ses danseurs et du concepteur sonore et technologique Patrick St-Denis, la chorégraphe vous donne rendez-vous dans un salon, dont on vous dévoilera l’emplacement à la toute dernière minute! Vous aurez la chance d’y voir se déployer les artistes, dans une création éphémère et spontanée. Danse de salon offre, à quelques spectateurs à la fois seulement, un contact unique et privilégié avec la danse.

    Salon de Suzie Larivée
  • 21h00 – 21h45
    ENTITEY/Jason Martin et Janelle Hacault

    Sélection OFF

    Représentation – Falling

    De la passion à l’abandon, Falling suit la trajectories d’un couple et pénètre son intimité. Cette pièce explore le cycle des histories d’amour. Les effets du temps qui passe, la complicité, le désir, la passion, le dur et beau retour à la réalité, les conflits puis la confiance retrouvée. La pièce touche à la complexité et à l’universalité des relations humaines et amoureuses.

    Studio Flak
  • 21h45 – 22h30
    Karine Ledoyen - Danse K par K

    Sélection OFF

    Représentation – Danse de salon

    VIVEZ UNE EXPÉRIENCE UNIQUE!
    Qu’est-ce que la danse et quelles en sont les limites? Jusqu’où peut s’étendre son univers sensible et poétique? Avec Danse de salon, Karine Ledoyen introduit la danse au centre même du quotidien. Dans ce laboratoire, les artistes osent; le public assiste donc à une ébauche poétique où absolument tout est possible, où le corps tient un discours à la fois vulnérable et critique, où les frontières entre le spectateur et la création s’amenuisent et se redéfinissent en un seul et même mouvement: celui de la
    rencontre, de l’intime. Accompagnée de ses danseurs et du concepteur sonore et technologique Patrick St-Denis, la chorégraphe vous donne rendez-vous dans un salon, dont on vous dévoilera l’emplacement à la toute dernière minute! Vous aurez la chance d’y voir se déployer les artistes, dans une création éphémère et spontanée. Danse de salon offre, à quelques spectateurs à la fois seulement, un contact unique et privilégié avec la danse.

    Salon de Suzie Larivée

jeudi 30 novembre 2017

  • 8h30 – 9h00
    Accueil et inscription
    Place des arts - Salon urbain
  • 9h00 – 10h00
    Tandem artistique

    Rendez-vous artistiques de 10 minutes entre les diffuseurs, les agences et les compagnies de danse. Un formulaire des demandes de rencontres vous sera envoyé au début novembre et doit être retourné au plus tard le 10 novembre. Cette activité est optionnelle.

    Place des arts - Salon urbain
  • 11h00 – 12h00
    Remise des prix de la danse
    Le Wilder - ESPACE ORANGE
  • 12h00 – 13h00
    Dîner offert par La DSR, l'Agora et Tangente
    Le Wilder - Café-Bar
  • 13h30 – 14h45
    Anne-Flore de Rochambeau, Tentacle Tribe, Production EM - SÉLECTION OFFICIELLE

    Programme triple

    Anne-Flore de Rochambeau
    Extrait - Dynamique des fluides

    Dynamique des fluides dévoile cinq danseurs connectés à l’image de fines particules répondant aux qualités des fluides liquide, gazeux et visqueux. Inspirée par la théorie de l’étude physique des particules, le triptyque pose un regard sur les liens impalpables qui nous relient et nous influencent en tant qu’être social. Au rythme d’impulsions instinctives, les corps incarnent une matière empreinte de viscéralité et nous immerge dans les eaux profondes de notre intérieur.

    Tentacle Tribe
    Extrait - Threesixnine

    Cette oeuvre est inspirée du chiffre trois et de sa symbolique. Elle est composée de trois pièces complémentaires: un trio féminin, un trio masculin et un sextuor. Dans son trio féminin, "Origami Mami", Lê Phan se conjugue explore le plié et l'articulé sous la guidance géométrique de l'Origami. Chorégraphié par Höglund, le trio masculin "Spark" explore en profondeur la fonctionnalité et le contrôle du corps humain. La troisième pièce "Myriapod", pour six interprètes, poursuit l'exploration de la connectivité et de la symbiose.

    Production EM
    Extrait – [ID] DOUBLE

    [ID] DOUBLE incarne la quête identitaire que porte cette femme confrontée au tumulte de ses propres contradictions. Réflexion incisive d’une société souvent perdue entre une représentation fantasmagorique de soi et la réalité, l’œuvre évolue constamment dans les contrastes, témoignant avec puissance de cette dualité exacerbée. Avec Maria Callas comme fil conducteur sonore, et au travers d’une gestuelle organique, fluide et effrénée à la fois, [ID] DOUBLE retrace l’architecture ambiguë d’une pensée collective – et émeut de par sa désarmante authenticité.

    MAI (Montréal, arts interculturels)
  • 13h30 – 14h45
    Andréanne Leclerc et Dany Desjardins - SÉLECTION OFFICIELLE

    Extrait - Sang bleu

    Sang bleu est une exploration sur le corps et son rapport à la matière qui le compose. Amas de chair et de bactéries, ils se pénètrent, se dévorent et se décomposent. Qu'elle soit mort, maladie ou infection, nous proposons une vision de la dégénérescence, non comme une finitude et un anéantissement du corps, mais comme un processus de transfiguration physique et une constante évolution de la chair.

    Le Wilder - ESPACE BLEU
  • 13h30 – 14h45
    Clara Furey - SÉLECTION OFFICIELLE

    Répétition publique - Cosmic Love

    Dans un espace scénique épuré dans lequel toute forme de communication devient possible, Clara Furey travaille autour de la transformation constante de l’énergie et de gestes ritualisés. Elle propose une danse de la matière et de l’absence de matière, englobant performeurs et spectateurs dans une apesanteur des sens. Se questionnant autour du vide sidéral et de tous les liens et dynamismes dont il est chargé, elle crée une chorégraphie de l’abstraction qui permet de révéler une radiance particulière des corps. Les cinq performeurs font vibrer l’espace et ouvrent un univers de synchronicité où divers partages énergétiques s’opèrent.

    Centre de création O Vertigo
  • 16h00 – 16h40
    Andréanne Leclerc et Dany Desjardins - SÉLECTION OFFICIELLE

    Extrait - Sang bleu

    Sang bleu est une exploration sur le corps et son rapport à la matière qui le compose. Amas de chair et de bactéries, ils se pénètrent, se dévorent et se décomposent. Qu'elle soit mort, maladie ou infection, nous proposons une vision de la dégénérescence, non comme une finitude et un anéantissement du corps, mais comme un processus de transfiguration physique et une constante évolution de la chair.

    Le Wilder - ESPACE BLEU
  • 16h00 – 17h10
    Anne-Flore de Rochambeau, Tentacle Tribe, Production EM - SÉLECTION OFFICIELLE

    Programme triple

    Anne-Flore de Rochambeau
    Extrait - Dynamique des fluides

    Dynamique des fluides dévoile cinq danseurs connectés à l’image de fines particules répondant aux qualités des fluides liquide, gazeux et visqueux. Inspirée par la théorie de l’étude physique des particules, le triptyque pose un regard sur les liens impalpables qui nous relient et nous influencent en tant qu’être social. Au rythme d’impulsions instinctives, les corps incarnent une matière empreinte de viscéralité et nous immerge dans les eaux profondes de notre intérieur.

    Tentacle Tribe
    Extrait - Threesixnine

    Cette oeuvre est inspirée du chiffre trois et de sa symbolique. Elle est composée de trois pièces complémentaires: un trio féminin, un trio masculin et un sextuor. Dans son trio féminin, "Origami Mami", Lê Phan se conjugue explore le plié et l'articulé sous la guidance géométrique de l'Origami. Chorégraphié par Höglund, le trio masculin "Spark" explore en profondeur la fonctionnalité et le contrôle du corps humain. La troisième pièce "Myriapod", pour six interprètes, poursuit l'exploration de la connectivité et de la symbiose.

    Production EM
    Extrait – [ID] DOUBLE

    [ID] DOUBLE incarne la quête identitaire que porte cette femme confrontée au tumulte de ses propres contradictions. Réflexion incisive d’une société souvent perdue entre une représentation fantasmagorique de soi et la réalité, l’œuvre évolue constamment dans les contrastes, témoignant avec puissance de cette dualité exacerbée. Avec Maria Callas comme fil conducteur sonore, et au travers d’une gestuelle organique, fluide et effrénée à la fois, [ [ID] DOUBLE retrace l’architecture ambiguë d’une pensée collective – et émeut de par sa désarmante authenticité.

    MAI (Montréal, arts interculturels)
  • 16h00 – 17h10
    Clara Furey - SÉLECTION OFFICIELLE

    Répétition publique - Cosmic Love

    Dans un espace scénique épuré dans lequel toute forme de communication devient possible, Clara Furey travaille autour de la transformation constante de l’énergie et de gestes ritualisés. Elle propose une danse de la matière et de l’absence de matière, englobant performeurs et spectateurs dans une apesanteur des sens. Se questionnant autour du vide sidéral et de tous les liens et dynamismes dont il est chargé, elle crée une chorégraphie de l’abstraction qui permet de révéler une radiance particulière des corps. Les cinq performeurs font vibrer l’espace et ouvrent un univers de synchronicité où divers partages énergétiques s’opèrent.

    Centre de création O Vertigo
  • 17h00 – 17h20
    Paul-André Fortier

    Conférence Agora de la danse

    Extrait – Trois

    Adaptable dans sa forme aux lieux qui l’accueillent, Trois est une mosaïque de «7 petites danses» où le jeu de combinaisons entre les trois danseurs renouvelle, à chaque représentation, l’expérience du spectateur.

    À l’hiver dernier, l’Agora de la danse présentait en extérieur l’œuvre de Paul-André Fortier 15 X LA NUIT au cœur du Quartier des spectacles. Le chorégraphe propose désormais une œuvre inédite dans deux formats distincts. Cette nouvelle création clôturera notre saison automnale avec quatre uniques représentations.

    Pour aller à la rencontre de différents publics, Paul-André Fortier offre une version dépouillée de Trois, hors du théâtre. Chacun aura l’occasion d’expérimenter trois de ces «petites danses» dans des lieux originaux et improbables, des lieux qui permettent d’alterner la perception du spectateur.

    Le Wilder
  • 17h30 – 19h00
    Cocktail dînatoire Diagramme et La danse sur les routes
    Place des arts - Salon urbain
  • 19h30 – 20h30
    Destins Croisés - SÉLECTION OFFICIELLE

    Présentation - Lien(s)

    À la croisée des danses urbaines et contemporaines et porté par une musique électronique électrisante, Lien(s) donne vie à la singularité physique et aux sensibilités des cinq interprètes qui se bousculent et s’entrechoquent à rythme effréné. Sublimées par un espace ciselé par les lignes au sol, les identités des interprètes se dévoilent dans un huis clos abstrait et organique. Tout s’articule autour de la perception de soi et de l’autre, dressant ainsi un portrait social et culturel qui reflète la richesse et les défis de notre société contemporaine.

    Maison de la culture Frontenac
  • 19h30 – 20h30
    Ingrid Vallus et Gabrielle Bertrand-Lehouillier

    Conférence Agora de la danse / Spectacle de Tangente
    Programme double

    Ingrid Vallus
    Représentation – Féral

    Qu’est-ce qui fait de nous les humains que nous sommes? Solo évocateur, Féral est une étude exploratoire sur le caractère sauvage des êtres humains et de leur animalité camouflée. Trouvant son origine dans un questionnement personnel, cette composition à l’esthétique viscérale sonde notre propension à nous transformer en créatures domestiquées. Dans un univers scénique épuré, les lumières et les ombres sculptent le corps en mouvement de la chorégraphe-interprète, enveloppé dans l’environnement sonore signé par le compositeur Kim Gaboury. En caressant l’idée d’un retour aux sensorialités, l’artiste cherche à révéler ce qui est caché, enterré au plus profond d’elle-même – mais aussi de nos êtres: notre part de chien, notre part de loup… notre part d’humain.

    Gabrielle Bertrand-Lehouillier
    Représentation – La paix dans le monde

    À une époque où les apparences sont reines et les angoisses dissimulées, La paix dans le monde traite de l’urgence d’accepter notre vulnérabilité. Plus qu’une invitation à l’authenticité et à la sincérité, ce duo poétique et philosophique sous-tend le rêve d’un monde meilleur. C’est une ode à la paix sous toutes ses acceptions. Avec fluidité, délicatesse et tics nerveux, les deux interprètes dansent l’évolution d’une paix intérieure qui s’inscrit en eux. Inspirée par des témoignages intimes que l’artiste a collectés autour d’elle, la pièce suggère l’idée d’un bonheur simple, vrai, universel. La paix dans le monde, c’est croire en la beauté de nos imperfections, à notre droit d’aimer et d’être aimé.

    Le Wilder - ESPACE VERT
  • 20h00 – 20h50
    Bill Coleman - SÉLECTION OFFICIELLE

    Représentation – Dolhouse

    Bill Coleman habite l’installation imposante du musicien expérimental Gordon Monahan. Perturbant et surprenant, Dollhouse se situe entre le théâtre d’Artaud et la comédie de Chaplin, où l’interprète agit simultanément comme instrument et chef d’orchestre. Bill Coleman joue le rôle d’un fakir moderne qui confronte une série de défis presque bibliques dans cette pièce qui présente un homme en décalage avec son environnement. Les objets tombent, se brisent et se déplacent, créant une ambiance sonore unique qui accompagne la descente d’un homme dans le chaos.

    Maison de la culture Notre-Dame-de-Grâce
  • 20h00 – 21h30
    Frédérick Gravel

    Sélection OFF

    Représentation – Some hope for the Bastard

    Une fête mélancolique, une célébration sombre. Une ode poétique au sentiment d’impuissance et à l’apathie. À défaut de savoir où aller, on attend. On attend tous quelque chose, mais cette attente nous coûte, nous gruge. Conditionnés comme nous sommes, il n’y a jamais vraiment eu de temps pour la patience.

    À nouveau accompagné de sa «GAnG» d’interprètes, danseurs, musiciens déjantés, Frédérick Gravel investit la scène avec un concert chorégraphique à l’énergie franchement corrosive.

    Usine C
  • 21h30 – 22h15
    Audrée Juteau

    Sélection OFF

    Représentation - Les Strange strangers

    Inspirée par la croyance de l’animisme, Les Strange strangers aborde la question de l’altérité et du sens à travers le rapport aux objets. En expérimentant les possibilités d’altération des sens, cette pièce invite à explorer un type singulier d’expérience à l’environnement, humain et non-humain, qui nous entoure: éprouver une expérience d’étrangeté à son propre environnement afin d’en explorer des facettes inattendues. Les Strange strangers vous ouvrent les portes de leur monde étrange et détendu, où l’animé et l’inanimé se dissolvent. Des toiles beiges, des rires d’objets et des humains s’y confondent. Venez vous y perdre.

    Circuit-Est - Studio A

vendredi 1 décembre 2017

  • 9h30 – 12h30
    Réunion de programmation
    Réservé aux diffuseurs

    Réservée aux diffuseurs québécois

    Hôtel Zéro 1
  • 10h00 – 12h30
    Babillard vivant

    Un espace dynamique destiné d’abord aux chorégraphes, le Babillard vivant permet à une horde de créateurs de présenter leurs tout derniers projets artistiques aux diffuseurs hors-Québec. Quinze chorégraphes présélectionnés seront affichés au Babillard vivant. Et coup de théâtre! Cinq affichages seront tirés aux sorts parmi tous les participants présents dans la salle (diffuseurs, agents, danseurs, chorégraphes, travailleurs culturels, …). Un service de traduction simultanée sera offert.

    Place des arts - Salon urbain
  • 12h00 – 16h00
    Lorganisme - Caroline Laurin Beaucage -SÉLECTION OFFICIELLE À confirmer

    Représentation In Situ - Habiter sa mémoire

    La chorégraphe et danseuse Caroline Laurin-Beaucage transporte son studio de création à l’extérieur et convie les spectateurs à la naissance de son prochain solo. Pendant six heures, elle évolue à l’intérieur d’une boîte transparente sans murs, où elle crée une danse qui la replonge au cœur de ses mémoires corporelles. Équipée de capteurs, elle enregistre des données sur l’environnement et sur son état physique qui sont retransmises simultanément sur un écran installé à proximité de la boîte. Soyez témoins d’une performance spatio-temporelle en constante mutation!

    Place des arts - Espace culturel Georges-Émile-Lapalme
  • 12h30 – 13h30
    Diner
    Place des arts - Salon urbain
  • 13h30 – 14h30
    Mandoline Hybride - Priscilla Guy et Catherine Lavoie-Marcus - SÉLECTION OFFICIELLE (anglais)

    Représentation – Singerie (anglais)

    «Deux femmes tentent de rester fidèles à elles-mêmes. Coincées au centre d’une fresque vidéo où leur image se démultiplie et vole en éclat, elles se singent et se rejouent compulsivement pour ne pas se dissoudre. Cependant, leurs espoirs restent mal arrimés à leur destin; elles sont sans cesse en retard ou en avance sur elles-mêmes.»

    Singerie est le prolongement de notre amitié et notre amitié est ceci: un rendez-vous ni réussi ni raté, mais sans cesse reconduit.

    Le Wilder - ESPACE BLEU
  • 13h30 – 14h30
    Le Carré des Lombes - Danièle Desnoyers - SÉLECTION OFFICIELLE

    Conférence / démonstration – Nouvelle Création 19

    Rendre intelligible ce qui motive à danser est sans conteste l’une des préoccupations de Danièle Desnoyers. Six interprètes partageront la scène avec la chorégraphe. En quelques mots, quelques moments dansés, ils révéleront une étape de création regroupant des artistes de différents horizons dont la scénographe Geneviève Lizotte et le compositeur Ben Shemie.

    Le Wilder - ESPACE ORANGE
  • 15h00 – 16h00
    Mandoline Hybride - Priscilla Guy et Catherine Lavoie-Marcus (français)

    SÉLECTION OFFICIELLE

    Représentation: Singerie (français)

    «Deux femmes tentent de rester fidèles à elles-mêmes. Coincées au centre d’une fresque vidéo où leur image se démultiplie et vole en éclat, elles se singent et se rejouent compulsivement pour ne pas se dissoudre. Cependant, leurs espoirs restent mal arrimés à leur destin; elles sont sans cesse en retard ou en avance sur elles-mêmes.»

    Singerie est le prolongement de notre amitié et notre amitié est ceci: un rendez-vous ni réussi ni raté, mais sans cesse reconduit.

    Le Wilder - ESPACE BLEU
  • 15h00 – 16h00
    Le Carré des Lombes - Danièle Desnoyers - SÉLECTION OFFICIELLE

    Conférence / démonstration – Nouvelle Création 19

    Rendre intelligible ce qui motive à danser est sans conteste l’une des préoccupations de Danièle Desnoyers. Six interprètes partageront la scène avec la chorégraphe. En quelques mots, quelques moments dansés, ils révéleront une étape de création regroupant des artistes de différents horizons dont la scénographe Geneviève Lizotte et le compositeur Ben Shemie.

    Le Wilder - ESPACE ORANGE
  • 15h55 – 17h00
    Danse Carpe Diem - Emmanuel Jouthe - SÉLECTION OFFICIELLE

    Représentation – SUITES PERMÉABLES

    SUITES PERMÉABLES se veut une source de questionnement sur l’intimité, au bord des rapports physiques. Dans chaque culture, la distance physique est établie inconsciemment entre deux personnes. L’interaction est délimitée par une couche invisible, un espace personnel qui nous permet d’entrer en contact avec le monde, de le respirer, de le transpirer et, surtout, de le sentir. Dans un paysage atypique, cette pièce chorégraphique désire profondément faire sortir les spectateurs de leur zone de confort, bousculer leurs perspectives et les amener à la rencontre inattendue de l’autre, dans une dimension cachée.
    SUITES PERMÉABLES se propose comme on lance un regard, comme on tend la main, comme on murmure à l’oreille.
Tellement malléables, les corps des interprètes vibrent et se protègent du monde extérieur; ils ont une présence à la fois douce et dérangeante.

    Circuit-Est - Studio Jeanne-Renaud
  • 17h30 – 19h30
    Cocktail - Un dernier verre
    Circuit-Est - Studio Jeanne-Renaud
  • 20h00 – 20h30
    BoucharDanse - Yvonne Coutts

    Sélection OFF

    Représentation – at yes a day

    at yes a day examine la réactivité par rapport à l’intervention et l'imposition par rapport au pur hasard. Deux individus coincés dans une série de configurations répétitives déploient un espace qui se préoccupe de la précision et du contrôle. Grâce à une concentration délibérée, à la cohésion et à l'égalité des fronts, les proximités spatiales inévitables font resurgir perturbation et résistance.

    Circuit-Est, centre chorégraphique
  • 20h00 – 20h50
    Brice Noeser

    Sélection OFF

    Représentation – Ruminant Ruminant

    Ruminant Ruminant se présente sous forme de saynètes, de jeux d'adresses, de pastiches dans lesquels mots, danse, musique et cinéma forment un objet dansant non identifié subtil et jubilatoire. Ça ne parle pas de bovins, ça ne parle pas d’amour, ça ne parle pas alsacien, mais ça parle de tout et de rien, chez soi, en studio, sur scène. Ça danse aussi, ça peut même chanter. «Ça» est né de l’union conceptuelle de Karina Iraola et de Brice Noeser pour un festival de jeux et d’interactions qui s’apprivoisent, le temps de comprendre où ça s’en va.

    Karina Iraola et Brice Noeser s'attachent à (dé)jouer, à (dé)construire la parole, la pensée et le mouvement. Fins stratèges de l'impertinence et du non-sens, ils s’encombrent, s’emmêlent, se surchargent le corps et l’esprit de tensions, de tremblements, de positions contraignantes et de propos labyrinthiques.

    La Chapelle
  • 20h00 – 21h00
    Ingrid Vallus et Gabrielle Bertrand-Lehouillier

    Conférence Agora de la danse / Spectacle de Tangente
    Programme double

    Ingrid Vallus
    Représentation – Féral

    Qu’est-ce qui fait de nous les humains que nous sommes? Solo évocateur, Féral est une étude exploratoire sur le caractère sauvage des êtres humains et de leur animalité camouflée. Trouvant son origine dans un questionnement personnel, cette composition à l’esthétique viscérale sonde notre propension à nous transformer en créatures domestiquées. Dans un univers scénique épuré, les lumières et les ombres sculptent le corps en mouvement de la chorégraphe-interprète, enveloppé dans l’environnement sonore signé par le compositeur Kim Gaboury. En caressant l’idée d’un retour aux sensorialités, l’artiste cherche à révéler ce qui est caché, enterré au plus profond d’elle-même – mais aussi de nos êtres: notre part de chien, notre part de loup… notre part d’humain.

    Gabrielle Bertrand-Lehouillier
    Représentation – La paix dans le monde

    À une époque où les apparences sont reines et les angoisses dissimulées, La paix dans le monde traite de l’urgence d’accepter notre vulnérabilité. Plus qu’une invitation à l’authenticité et à la sincérité, ce duo poétique et philosophique sous-tend le rêve d’un monde meilleur. C’est une ode à la paix sous toutes ses acceptions. Avec fluidité, délicatesse et tics nerveux, les deux interprètes dansent l’évolution d’une paix intérieure qui s’inscrit en eux. Inspirée par des témoignages intimes que l’artiste a collectés autour d’elle, la pièce suggère l’idée d’un bonheur simple, vrai, universel. La paix dans le monde, c’est croire en la beauté de nos imperfections, à notre droit d’aimer et d’être aimé.

    Le Wilder - ESPACE VERT
  • 20h00 – 21h15
    Daniel Léveillé et Manuel Roque

    Sélection OFF - programme double

    Daniel Léveillé
    Extrait – Solitudes duo

    Daniel Léveillé a marqué les scènes du monde avec le radicalisme de partitions chorégraphiques impossibles. Il a laissé poindre une improbable douceur dans Solitudes duo. Le revoilà avec Solitudes duo, une œuvre étonnamment romantique, sensuelle, piquée d’une pointe d’humour.

    Gros plans sur le couple. Masculins, féminins, mixtes, les duos se succèdent. Identités à fondre ou à défendre dans la blancheur immaculée d’un espace limité. Liberté à trouver dans la contrainte de la relation. Les hanches roulent, les cuisses s’enroulent. Les corps se lovent, s’envolent dans d’acrobatiques et tendres portés, s’effondrent sous le poids du mépris. Les semblables se rencontrent en miroir. La nature du lien se lit dans les regards, les tensions de la chair, la qualité du contact. Pudeur, passion, indifférence, affection et gourmandise s’expriment au son de clavecins et violons baroques et de la pop-rock des années 1970. Force, grâce et émotion se conjuguent dans l’exploit technique d’une danse exigeante, pour notre plus grand bonheur.

    Manuel Roque
    Extrait – bang bang

    Étude dans l’air du temps sur le dépassement de soi, « bang bang » est un objet scénique pour soliste kamikaze qui tourne autour de la notion de résistance. La pièce déroule une partition-épreuve et questionne de front la notion de performance au sens propre et figuré, de l’espace de représentation à la métaphore de nos rythmes de vie occidentaux contemporains.

    Progressivement, la sueur coule, les failles se font plus vives, l’intimité de l’être apparaît en filigrane. Le performeur poursuit la danse, jusqu’à la perte de soi, du pourquoi du comment, de la nécessité d’être là. Le spectateur voyage par empathie kinesthésique.

    Pas de trame narrative, Seul un corps seul, plongé dans l’exaltation d’une épreuve où plaisir et souffrance se mêlent et se révèlent en toute pudeur dans un espace paradoxal, ambigu et multiévocateur.

    « bang bang » est un rituel contemporain personnel (donc universel), qui laisse la parole au corps dans ce qu’il a de plus combattif et désespéré, de plus libre .

    UQÀM - Département de danse
  • 20h30 – 20h50
    Compagnie Circul'R - Bérénice Dupuis et David Phiphak

    Sélection OFF

    Représentation - Brains in a Vat

    La compagnie Circul’R est un née de l’envie commune
    de deux danseurs de breakdance d’utiliser l’espace
    scénique pour sublimer la beauté du mouvement.
    Notre langage chorégraphique est le fruit d’un travail minutieux de déclinaisons des bases au sol et des qualités de mouvements afin de proposer une écriture chorégraphique fluide et poétique, ancrée dans le souffle et les impulsions.

    Dans « Brains in a Vat», deux corps obéissent aux mêmes impulsions dans l’univers, fluide d’une cuve. En se percutant ils se réveillent de leur condition et tentent de s’accorder, dialoguer, s’apprivoiser et s’entraider. Unissant leur souffle, ils finissent par prendre corps et voyager à travers une gestuelle du breakdance détournée, une relation mouvementée et rythmée d’imprévisibles, dont la quête est d’être le plus organique possible.

    Studio 303
  • 20h30 – 21h30
    Rhodnie Désir Créations

    Sélection OFF

    Représentation - MWON'D

    Dans ce travail en cours, Rhodnie Désir fait appel à un quatuor de danseurs ainsi qu’aux collaborateurs Hubert Lafore (scénographe) et Jonathan Barro (concepteur d’éclairages). Rhodnie exprime que ce vocable provient de l’étymologie moun (humain, être), monde, mwen (moi) et anmwey (cri de détresse); puis que MWON'D se veut un appel à la lucidité face aux actes dichotomiques que l’humain sculpte sur son chemin. La première résidence de création eut lieu en novembre 2016 à l’Arsenal Art Contemporain (grâce au programme Créateur en mouvement de Danse Danse), et la seconde phase s’est tenue à l’Agora de la Danse en août et septembre 2017.

    MAI (Montréal, arts interculturels)
  • 21h00 – 21h45
    ENTITEY/Jason Martin et Janelle Hacault

    Sélection OFF

    Représentation – Falling

    De la passion à l’abandon, Falling suit la trajectories d’un couple et pénètre son intimité. Cette pièce explore le cycle des histories d’amour. Les effets du temps qui passe, la complicité, le désir, la passion, le dur et beau retour à la réalité, les conflits puis la confiance retrouvée. La pièce touche à la complexité et à l’universalité des relations humaines et amoureuses.

    Studio Flak