Engagement envers les artistes autochtones et dits de la diversité

Contexte

En accord avec le plan stratégique, cet engagement a pour objectif d’évoluer vers l’équité pour les créateurs autochtones et dits de la diversité dans une perspective durable. Il s’appuie sur les principes suivants :

  • reconnaître les enjeux d’équité, les effets du colonialisme et la notion de « privilèges » dans ses activités et dans son secteur;
  • honorer et respecter les spécificités culturelles des pratiques artistiques;
  • faciliter l’évaluation de dossiers artistiques par des pairs culturellement représentatifs;
  • offrir des services dans un esprit d’ouverture, d’écoute, d’autonomisation et d’autodétermination;
  • collaborer avec des professionnels culturellement représentatifs et sensibles aux enjeux particuliers des artistes autochtones et dits de la diversité;
  • participer au développement des pratiques artistiques ainsi qu’aux efforts de changement du secteur;
  • développer des partenariats avec des organismes légitimes et culturellement représentatifs.

Démarches envers les artistes autochtones et dits de la diversité

  • porter une attention soutenue aux outils de communication afin d’assurer une visibilité équitable à la diversité des corps et des pratiques;
  • systématiquement sensibiliser les employés, les administrateurs, les formateurs, les consultants, les jurys et autres collaborateurs aux barrières systémiques en danse ainsi qu’à la nécessité d’impliquer des professionnels culturellement représentatifs dans les processus;
  • atténuer les barrières systémiques lors des appels de candidatures par les moyens suivants :

    • traduire les appels de candidatures dans les deux langues officielles,
    • offrir la possibilité de déposer une demande en format vidéo ou audio,
    • favoriser l’évaluation des dossiers par des professionnels culturellement représentatifs,
    • inscrire une mention sur l’équité;
  • entreprendre une réflexion sur la représentation du corps racialisé et sur les signatures chorégraphiques de tradition non européenne dans le cadre de Parcours Danse;
  • revoir graduellement les outils pédagogiques et le contenu des formations afin d’y inclure un point de vue décolonisé et plus équitable;
  • poursuivre le projet pilote d’accompagnement en diffusion en Ontario et au Québec;
  • être conscient des barrières systémiques dans le processus de recrutement de l’équipe et des collaborateurs.

Démarches envers les artistes autochtones

  • Réflexion sur l’utilisation du concept d’autoidentification.
  • Reconnaissance de territoire dans le cadre des événements.
  • Reconnaissance de territoire autochtone dans les appels de candidatures et les offres d’emploi.
  • Intégration d’experts autochtones dans la conception de certains projets.
  • Mandat de gestion d’un programme de La DSR par une artiste de la nation Kanienʼkehá:ka.

Démarches envers les artistes autochtones dits de la diversité

  • Utilisation de l’expression « dits de la diversité » en français.
  • Élection d’administrateurs dits de la diversité sur son conseil d’administration.
  • Négociation d’un nouveau partenariat avec Diversité artistique Montréal.
La danse sur les routes du Québec. Tous droits réservés © 2021.

Désolé!

L’organisation sélectionnée n’est pas
membre de La danse sur les routes.