Diagnostic sur la diffusion de la danse jeunes publics au Canada

Conclusion

Comme nous l’avons vu dans ce rapport, la création, les tournées et la diffusion d’œuvres de danse pour les enfants et les jeunes sont un univers en soi qui nécessite davantage de recherches. Une partie de ces recherches a été effectuée dans d’autres arts du spectacle et une approche interdisciplinaire de la recherche future pourrait se traduire par des avantages bien réels pour toutes les formes d’art.

Au Canada, nous devons assumer un rôle plus actif dans l’initiative de cartographie de la DJP en Europe. Celle-ci porte sur la tranche d’âge de 0 à 6 ans et prévoit consacrer 4 ans à la recherche et à la documentation, ainsi qu’à la diffusion et à la sensibilisation pour ce public.

Dans le cadre des recherches, il faudrait également interagir avec les studios de formation en danse sans composante compétitive en vue de mettre en place des partenariats locaux destinés à enrichir les résidences de création et les activités de sensibilisation et de diffusion. Certains de ces partenariats ont produit des résultats satisfaisants par le passé, et la tenue d’un forum pour discuter avec les studios des avantages potentiels d’une collaboration accrue serait un premier pas en avant.

En outre, les jeunes qui se produisent pour les jeunes méritent plus d’attention. Étant donné que les programmes de formation pré-professionnelle placent leurs étudiants sur scène devant de jeunes publics, il peut être bénéfique pour les jeunes de voir ces artistes comme des modèles. Une telle activité de tournée, de diffusion et de sensibilisation n’a pas été prise en compte dans le présent rapport et mérite une étude plus approfondie.

Enfin, il est impératif de mieux transmettre les informations et les données dans l’ensemble du secteur au Canada. Ce rapport pourrait servir de référence pour effectuer le suivi des progrès futurs. On doit établir une collaboration efficace entre les bailleurs de fonds publics et les réseaux de danse si l’on veut mettre en place une solide banque de données descriptives, statistiques et financières. De plus, il faudrait mener plus de recherches qualitatives au Canada, plus précisément en ce qui concerne l’adoption d’une approche longitudinale pour compléter la recherche menée à l’international. En effet, nous disposons de suffisamment d’activités, d’acteurs et d’outils pour cartographier sur plusieurs années l’impact de la danse jeunes publics sur le bien-être physique, mental, social et artistique des jeunes tout au long de leur vie.

La danse sur les routes du Québec. Tous droits réservés © 2022.

Désolé!

L’organisation sélectionnée n’est pas
membre de La danse sur les routes.