Étude sur les besoins en résidence en arts de la scène au Québec

Les résidences d’artistes en arts de la scène se sont considérablement développées au cours des dernières années sur l’ensemble du territoire québécois. De nombreuses initiatives ont émergé et des soutiens financiers ont été octroyés à plusieurs partenaires pour développer des programmes pilotes de résidences, ainsi qu’à soutenir des projets d’avant-garde qui innovent et ne trouvent pas leur place dans le financement des arts actuels. Force est de constater cependant qu’une multitude de pratiques existent et se développent sans vue d’ensemble et de réflexion concertée.

Face à ce contexte et dans une volonté de concertation, les réseaux disciplinaires souhaitent dresser un état de situation de la pratique de la résidence d’artiste en arts de la scène au Québec. Cette étude tiendra compte tant de la réalité des lieux d’accueil et des réalités disciplinaires, que des créateurs, et ce, en milieux urbain et rural. Elle permettra de mieux comprendre et connaître les besoins des diffuseurs et des créateurs tout en dotant le milieu d’un outil de référence en vue d’un développement juste et équitable de la résidence d’artistes en arts de la scène au Québec.

L’étude sera réalisée par la firme DAIGLE/SAIRE, le projet est soutenu par le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada. La coordination de l’étude est portée par Les Voyagements — Théâtre de création en tournée, en collaboration avec le Conseil québécois de la musique, La danse sur les routes du Québec (La DSR), En Piste, regroupement national des arts du cirque, le Regroupement du conte au Québec et la Rencontre Théâtre Ados.

Sur la photo : Nasiv Kaur Sall, du collectif LA TRESSE en résidence. Organisme d’accueil : Mandoline Hybride.
Photo © Moïse Marcoux-Chabot

RÉSEAU DE RÉSIDENCES

Soutenu par le Réseau de résidences de La DSR, la compagnie Corpuscule Danse a profité d’une résidence au Théâtre de la Ville à Longueuil pour la création de l’œuvre Quand tu me regardes, du chorégraphe Guillaume Chouinard.

“Cette résidence technique a été une étape cruciale dans notre processus de création et a contribué à favoriser la rencontre entre l’œuvre avec le public. L’excellent accueil du Théâtre de la Ville a permis à l’équipe de Corpuscule Danse de se concentrer sur la création dans de bonnes conditions. Cela nous permet d’être confiant pour entamer la dernière ligne droite avant la première au Centre National des Arts à Ottawa”. – Corpuscule Danse.

Témoignage d’une spectatrice : “Ce fût un très beau spectacle. Nous avons adoré l’originalité de la prestation. Mes enfants ont été impressionnés et très contents de découvrir toutes les facettes d’un fauteuil roulant. Une belle façon de briser des tabous et d’ouvrir de belles discussions”.

Désolé!

L’organisation sélectionnée n’est pas
membre de La danse sur les routes.