Compagnies / DLD - Daniel Léveillé Danse

Présentation de la compagnie

Chorégraphe et pédagogue canadien reconnu, Daniel Léveillé occupe une place enviable sur les scènes nationale et internationale de la danse contemporaine. En quarante années de pratique, il a contribué au développement de l’art chorégraphique en créant un corpus d’œuvres majeur interprété par des danseurs d’exception.

En 2001, Amour, acide et noix établit sa réputation sur la scène internationale où il y présentera par la suite La pudeur des icebergs (2004) et Crépuscule des océans (2007). Il développe alors une écriture faite de répétitions et de phrases courtes, imagine des partitions chorégraphiques à la limite de l’impossible qui contribuent à révéler la beauté de l’être dans toutes ses imperfections et il choisit la nudité comme seul costume possible.

Avec l’œuvre Solitudes solo (2012), couronnée par le Prix du CALQ de la meilleure œuvre chorégraphique 2012-2013, il initie un nouveau cycle de création où l’on voit poindre une gestuelle plus fluide, le retour d’un costume autre que la nudité et qui réaffirme avec éloquence que l’on peut faire et dire beaucoup avec peu. Ce nouveau cycle se poursuit avec Solitudes duo (2015)et Quatuor tristesse (2018).

Daniel Léveillé est lauréat du Grand Prix de la danse de Montréal (2017), qui lui est attribué autant pour son impact sur le milieu de la danse que pour la longévité de sa carrière. Le jury a voulu souligner sa signature unique, son intégrité artistique et le remarquable travail de soutien et de transmission qu’il a accomplit avec Daniel Léveillé Danse. En 2018, Daniel Léveillé quitte ses fonctions de direction artistique de la compagnie et cède sa place à Frédérick Gravel. Il demeure actif au sein de la compagnie à titre de chorégraphe.

Contact