Publications / Rapports annuels / La saison des diffuseurs / Saison 2007-2008

Centre culturel de l'Université de Sherbrooke Saison 2007-2008

Depuis plusieurs années, la danse est au cœur de la programmation du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke. La sélection des œuvres grand public vise généralement à offrir, en complément des spectacles de danse présentés au Théâtre Centennial, des productions à grand déploiement issues de la scène nationale et internationale. À travers sa programmation jeunesse, la direction vise à intégrer, dans la mesure du possible, un spectacle de danse par année. Ainsi, depuis dix ans, le Centre culturel a présenté la majorité des créations en danse jeune public offertes en tournée au Québec.

Les bons coups de la saison 2007-2008

  • À l’occasion du 60e anniversaire du Refus global, la Galerie d’art du Centre culturel a mis sur pied l’exposition Françoise Sullivan, Pluralité et création. Toute une série d’activités a aussi été organisée avec la chorégraphe signataire du manifeste. Entre autres, Dédale (1948), une de ces chorégraphies, a été interprétée par la danseuse Ginette Boutin lors du vernissage de l’exposition. Également, le film Les Saisons Sullivan, réalisé conjointement par la chorégraphe et par Mario Côté a été présenté. Une grande occasion pour découvrir l’une des pionnières de la danse contemporaine québécoise.
  • La chorégraphe Ginette Laurin a rencontré le public autour du spectacle étude #3 pour cordes et poulies. D’autres rencontres sont offertes par les compagnies Ultima Vez et Bouge de là après les représentations.
  • Afin de leur faire découvrir la danse, 25 adultes du cours Langue et culture du Centre Saint-Michel assistent gratuitement à la représentation du spectacle Spiegel de la compagnie Ultima Vez.
  • Grâce à un projet de jumelage entre le Centre culturel de l’Université de Sherbrooke et la Ville de Sherbrooke, des rencontres ont lieu entre un groupe de familles défavorisées et la compagnie Sursaut. Échanges, animation, visite des lieux et activités d’immersion sont offertes lors de la présentation du spectacle À la nuit tombante. Une démarche réussie!

Quelques chiffres…

  • 5 spectacles, 6 représentations, 2828 spectateurs
  • 8 activités de développement, 2730 participants
  • Un total de 5558 personnes touchées

… et des spectacles

Corporation de la Salle de spectacle de Sept-Îles Saison 2007-2008

Les attentes de la communauté et la réceptivité des spectateurs sont au cœur des préoccupations de la salle de spectacle de Sept-Îles au moment de faire sa sélection de spectacles de danse. L’objectif est de permettre à la population, aux jeunes en particulier, de s’initier à la danse. Pour ce faire, la salle Jean-Marc-Dion (SJMD) choisit des projets de qualité tout en visant une certaine accessibilité et propose des activités innovantes, intéressantes et surtout influentes en terme de médiation artistique, ce qui est à la base de notre processus de développement. De plus, de nombreuses activités de développement sont offertes, lesquelles permettent aux spectateurs de rencontrer les créateurs, ce qui mène à une plus grande ouverture pour la danse.

Les bons coups de la saison 2007-2008

  • La Salle de spectacle de Sept-Îles reconduit son association avec deux partenaires majeurs afin de faire plus d’activités autour de certains spectacles. Il s’agit des sorties en famille CGI et des rencontres culturelles IOC.
  • Les sorties en famille CGI offrent des rendez-vous culturels aux enfants à un tarif avantageux : 12 $ par enfant, gratuit pour le parent accompagnateur et 8 $ pour l’un des grands-parents. Une sortie en famille pour seulement 20 $! Grâce à ce programme, 63 adultes assistent régulièrement à un spectacle de danse, certains en sont à leur toute première expérience dans cette discipline!
  • En partenariat avec la compagnie IOC, des rencontres inédites autour de différentes disciplines, dont la danse, sont offertes aux adolescents et jeunes adultes de Sept-Îles. Des autocollants et carnets d’autographe sont distribués aux spectateurs.
  • Lors des différents lancements qui ont lieu à la Salle de spectacle et avant certaines représentations, des extraits des spectacles de danse à venir sont présentés et permettent à de nouveaux publics de découvrir la beauté de la danse.

Quelques chiffres…

  • 4 spectacles, 4 représentations, 1250 spectateurs
  • 7 activités de développement, 281 participants
  • Un total de 1531 personnes touchées

… et des spectacles

Culture Trois-Rivières Saison 2007-2008

La vision artistique du développement de la danse à Trois-Rivières s’articule tout d’abord autour de la Politique culturelle de la Ville de Trois-Rivières. Les orientations que l’on retient pour le développement de la danse sont : accessibilité, participation, concertation, partenariat et soutien au développement des arts et des lettres. Dans ce sens, il est donc primordial d’offrir des œuvres artistiques diverses dans une même discipline et de pouvoir faire un amalgame d’œuvres contemporaines et d’œuvres de répertoire. En danse, cela se traduit par la présentation de spectacles qui peuvent être exclusivement en danse contemporaine, mais qui peuvent aussi toucher à divers genres tels que le ballet, les danses traditionnelles, le flamenco, le tango, les danses urbaines, etc.

Les bons coups de la saison 2007-2008

  • Une première étape pour le développement de public en danse est accomplie : la sensibilisation des médias culturels à la programmation danse! Les journalistes ont été invités à assister en primeur à un extrait des spectacles et à discuter ensuite avec la chorégraphe et les danseurs. Tous ont ensuite assisté assidument aux spectacles et ont honoré l’initiative en offrant une belle couverture de presse par la rédaction de pré-papiers et de critiques!
  • Ces alliés médiatiques ont également pris part à la formation Spectateur à l’œuvre. Leur intérêt est grand, et l’objectif de la Maison de la culture est atteint : les journalistes attendent impatiemment les spectacles de danse afin de mettre en pratique leurs nouveaux acquis.
  • Un atelier de danse exploratoire est offert à 15 enfants par Angélique Bouffard avant le spectacle Les Flaques, de PPS Danse et du Théâtre Bouches Décousues.
  • Le grand public peut admirer une exposition de photos sur l’évolution de la compagnie trifluvienne Corpus Rhesus Danse.

Quelques chiffres…

  • 3 spectacles, 4 représentations, 566 spectateurs
  • 6 activités de développement, 458 participants
  • Un total de 1024 personnes touchées

… Spectateur à l’œuvre…

  • Atelier d’une durée de 3 heures, le 16 janvier 2008, devant 15 personnes du Conseil de la culture de la Mauricie (médias, diffuseurs et agents de communication).

… et des spectacles

Odyscène Saison 2007-2008

Depuis dix ans, la direction programme chaque année entre trois et cinq spectacles de danse, tout en favorisant la danse contemporaine. Odyscène veut se positionner dans sa région comme un diffuseur branché, offrant à sa population une programmation de spectacles de disciplines variées, où la création artistique novatrice a une place de choix. C’est pour lui un élément très valorisant. La danse fait partie des couleurs que se donne Odyscène, qui, jusqu’à tout récemment, était le seul de sa région à programmer des spectacles de cette discipline. L’équipe travaille chaque année à solidifier le développement entamé dans le passé et à augmenter l’éventail des possibilités. Faire connaître la danse à sa population et augmenter son public fidèle est un objectif prioritaire.

Les bons coups de la saison 2007-2008

  • En plus de conserver d’une année à l’autre un partenariat avec l’École de danse Suzie Paquette et l’École secondaire Jean-Jacques Rousseau, le Théâtre établit un partenariat avec un troisième établissement scolaire, la Polyvalente Saint-Jérôme. Cela lui assure de faire connaître la danse à un public encore plus important avec, entre autres, une représentation scolaire. Aussi, des billets et des ateliers préparatoires sont donnés directement dans les écoles.
  • Trois ateliers sont donnés aux élèves de l’École Suzie Paquette par le chorégraphe Roger Sinha et l’interprète Sophie Corriveau, trois autres le sont par des interprètes de [bjm_danse], Katherine Cowie, James Craigg et Danielle Denichaud.
  • En collaboration avec le Théâtre Hector-Charland, 15 000 exemplaires d’un dépliant danse sont insérés dans le journal Voir — Rive-Nord tandis que 2000 exemplaires sont distribués dans les écoles de danse et les bibliothèques.
  • Outre la couverture qu’il possède déjà dans les journaux Nord Info, Le Courrier et La Voix des Mille-îles, le Théâtre fait une entente avec le journal Voir — Rive-Nord qui fera désormais la couverture de chacun des spectacles avec la publication d’un communiqué ou d’une entrevue avec le chorégraphe.
  • Un apéro-danse est organisé avec Louis Robitaille ainsi que des rencontres après spectacle avec Roger Sinha et ses danseurs, Louis Robitaille, Danièle Desnoyers et Myriam Allard. Cette dernière a même donné un atelier d’initiation au flamenco juste avant son spectacle.

Quelques chiffres…

  • 5 spectacles, 6 représentations, 1609 spectateurs
  • 8 activités de développement, 347 participants
  • Un total de 1956 personnes touchées

… et des spectacles

Salle Pauline-Julien Saison 2007-2008

La directrice générale et artistique de la salle Pauline-Julien (SPJ), Diane Perreault, et son équipe font preuve d’un engagement soutenu envers le développement de la danse et de ses publics. Cela se traduit par l’accueil de compagnies en résidence, la programmation d’au moins trois spectacles par année (contemporains pour la plupart) et la mise en place de collaborations avec ses collègues-diffuseurs, des partenariats souvent structurants pour le milieu. La SPJ ouvre également ses portes aux artistes de la relève. Elle s’efforce enfin d’offrir des conditions de création, de production et de diffusion adéquates, sans perdre de vue l’importance pour sa communauté d’avoir une proximité avec les artistes.

Les bons coups de la saison 2007-2008

  • Une riche collaboration avec la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys permet l’organisation d’une Journée danse qui rejoint 130 élèves de secondaire 1, provenant de trois écoles. Grâce à la participation des artistes professionnels Annick Brault, Pierre Chartrand, Geneviève Gagné, Isabelle Chevrier, Marjolayne Auger, Lucie Carmen Grégoire, Karine Cloutier, Aboubacar Mane, Ismaël Mouaraki et Lily Lapierre, ces jeunes découvrent dix styles de danse différents!
  • Des Rencontres côté scène permettent à 103 personnes d’apprendre à connaître le chorégraphe Christophe Garcia et son œuvre Erritu - L’Heure du Bain et Le Sacre du printemps, de même que le chorégraphe Pierre-Paul Savoie et sa création Confidences d’un corps.
  • Un partenariat est établi avec la nouvelle troupe de danse contemporaine du Collège Gérald-Godin. En plus d’être invitée à assister à des spectacles de danse, la troupe présente son spectacle sur la scène de la Salle Pauline-Julien, alors que la compagnie Danse Sylvain Danse assure la première partie avec un extrait de 20 minutes. Un maillage fort pertinent entre la communauté, l’équipe de la salle et les artistes professionnels.
  • Grâce à une collaboration établie avec une enseignante du Collège Gérald-Godin, sept étudiants, également photographes en herbe, assistent à la générale du spectacle Lula court de Louise Lecavalier. Le soir même, soit celui de la représentation, leurs photos furent exposées dans le foyer de la salle. Un projet très apprécié par les artistes comme par les jeunes étudiants.

Quelques chiffres…

  • 8 spectacles, 15 représentations, 3388 spectateurs
  • 13 activités de développement, 669 participants
  • Un total de 4057 personnes touchées

… Spectateur à l’œuvre…

  • Atelier d’une durée de 1h45, le 25 septembre 2007, devant 40 personnes du grand public.

… et des spectacles

Spect’Art Rimouski Saison 2007-2008

Diffuseur pluridisciplinaire majeur, Spect’Art Rimouski offre à la population régionale, dans la salle Desjardins-Telus, une programmation de spectacles professionnels touchant tous les volets des arts de la scène. L’excellence, la variété et le haut volume de diffusion caractérisent son intervention. Spect’Art Rimouski offre une programmation de quatre spectacles en danse contemporaine qui compte habituellement une production jeune public par année. Notre programmation est conçue en fonction du fait que le Théâtre du Bic, diffuseur voisin, présente aussi de la danse. Spect’Art Rimouski participe aussi à des projets de résidence d’artistes en collaboration avec d’autres diffuseurs québécois.

Les bons coups de la saison 2007-2008

  • À l’été 2007, Spect’Art accueille durant cinq jours le séminaire de création chorégraphique Osez!, de Danse K par K. Une résidence de création impliquant 21 personnes dont 14 danseurs et danseuses! Avec la proximité du fleuve Saint-Laurent et le caractère maritime de la ville de Rimouski, Osez! fut une activité de sensibilisation à la danse par excellence.
  • Une étroite collaboration avec la direction et les professeurs de deux écoles secondaires (École secondaire Saint-Jean et Polyvalente Paul-Hubert) permet de présenter le spectacle Journal Intime de Cas public devant près de 200 jeunes!
  • L’activité Danse et écriture en direct, qui offrent à trois écrivains de la région de rédiger un texte suite à la présentation de Étude # 3 pour cordes et poulies, d’O Vertigo, et de le partager ensuite avec les spectateurs, permet un partage de perceptions et de sensations très apprécié par tous!
  • À cette occasion, un prix plus avantageux est offert aux membres du Salon du Livre de Rimouski, de la Ligue d’improvisation de Rimouski et aux abonnés du journal Le Mouton NOIR. Cette activité a attiré un grand nombre de personnes à la danse via leur intérêt pour la littérature.

Quelques chiffres…

  • 6 spectacles, 11 représentations, 3379 spectateurs
  • 6 activités de développement, 384 participants
  • Un total de 3763 personnes touchées

… Spectateur à l’œuvre…

  • Atelier d’une durée de 5 heures, le 11 février 2008, devant 21 personnes du personnel du Théâtre du Bic, de Spect’Art Rimouski et de l’école de danse Quatre temps.
  • Atelier d’une durée de 1h30, le 11 février 2008, devant 20 personnes du grand public.

… et des spectacles

  • Journal Intime de Cas Public, le 21 septembre 2007, avec 539 spectateurs
  • étude #3 pour cordes et poulies de Centre de Création O Vertigo - CCOV, le 9 novembre 2007, avec 270 spectateurs
  • À la nuit tombante de Sursaut compagnie de danse, le 10 février 2008, avec 314 spectateurs
  • Osez! de Danse K par K, le 22 août 2007, le 23 août 2007, le 24 août 2007, le 25 août 2007, et le 26 août 2007, avec 1000 spectateurs
  • Fantôme de l’Opéra de Ballet-théâtre atlantique du Canada, le 10 mars 2008, avec 390 spectateurs
  • Fuerza y compas le 11 avril 2008, avec 866 spectateurs

Théâtre Centennial Saison 2007-2008

Chaque année, le Théâtre Centennial accueille une grande diversité de chorégraphes intermédiaires en provenance du Québec, du Canada et de l’étranger. La directrice, Luce Couture, souhaite provoquer la rencontre entre les artistes et sa communauté par l’accueil de résidences et par toute autre activité favorisant la transmission du point de vue de l’artiste.

Véritable ambassadeur de la danse dans sa région, le Théâtre Centennial fait acte de présence exemplaire aux rencontres et événements tels CINARS, Parcours Danse, CanDance, etc., afin d’être aux premières loges de la création contemporaine en danse. Les œuvres programmées par le Théâtre Centennial témoignent de la grande diversité de chorégraphes québécois et canadiens et introduisent des chorégraphes d’ailleurs, ayant une vision du monde éclatée et sensible aux préoccupations actuelles de la planète. Les œuvres de type interdisciplinaires sont privilégiées.

Les bons coups de la saison 2007-2008

  • Lors de l’accueil en résidence des compagnies Cas public, PPS Danse et Montréal Danse, le théâtre ouvre ses portes au public afin de lui donner un accès privilégié au travail des artistes.
  • En résidence, pour Sur les glaces du Labrador de la compagnie Montréal Danse, la chorégraphe Sarah Chase partage son expertise avec 25 étudiants en théâtre de l’Université Bishop’s.
  • En plus d’une entente avec le Cégep de Drummondville dont un groupe d’étudiants assiste à un spectacle de danse annuellement, le Théâtre développe une association avec le Cégep de Sherbrooke qui ouvrira un programme en danse dès 2009. La table est mise pour d’intéressantes collaborations!
  • Le Théâtre lance la promotion Danse mère-fille pour poursuivre son rapprochement de sa communauté et offre aux filles de niveau secondaire ainsi qu’à leur mère, l’occasion de découvrir des spectacles de danse à prix abordable!

Quelques chiffres…

  • 7 spectacles, 8 représentations, 1442 spectateurs
  • 13 activités de développement, 337 participants
  • Un total de 1779 personnes touchées

… et des spectacles

Théâtre du Bic Saison 2007-2008

La qualité des œuvres est sans aucun doute le premier critère de sélection. Avant tout, peu importe la discipline, le Théâtre du Bic souhaite présenter des œuvres exigeantes pouvant rejoindre un large public.

Les œuvres sont choisies pour ce qu’elles offrent de différent, de novateur dans l’esthétique et dans l’émotion. Elles devraient marquer l’imaginaire du spectateur, l’habiter au-delà de la représentation. Mais une soirée de danse doit aussi être une soirée de plaisir. Certaines œuvres seront donc retenues pour ce qu’elles ajoutent de ludique. Chaque spectacle se doit d’être une rencontre avec l’art, un enrichissement humain. C’est cette même logique qui motive l’intérêt pour des productions venant de l’étranger. Des rencontres avec des esthétiques différentes, des aventures culturelles et humaines inusitées qui amènent le spectateur sur les routes de l’inattendu.

Chaque année, la programmation en danse du Théâtre du Bic permet de découvrir des esthétiques nouvelles, des créateurs nouveaux. En même temps, certains chorégraphes et certaines compagnies reviennent sur notre scène, de sorte qu’ils deviennent une référence pour l’amateur. Une place est également accordée aux jeunes chorégraphes.

Les bons coups de la saison 2007-2008

  • Après une résidence de création en 2006, la compagnie française Yvann Alexandre revient présenter Silences Duos. Lors d’un bref passage de deux jours, quatre classes de maître sont données aux troupes de danse du Cégep et de l’Université du Québec à Rimouski ainsi qu’aux élèves de l’école de danse Quatre-Temps. La générosité conjuguée aux aptitudes pédagogiques d’Yvann Alexandre sont très appréciées et une chimie toute particulière naîtra entre le chorégraphe et la troupe de l’Université.
  • Lors de la venue du spectacle CLASH! du fils d’Adrien danse, les troupes de danse du Cégep et de l’Université assistent à l’enchaînement du spectacle pour ensuite apprendre les premiers mouvements dans le décor et sur la musique de CLASH! Une activité généreusement offerte par Harold Rhéaume et les danseurs Marilou Castonguay, Stéphane Deligny, Pierre-Alexandre Lamoureux, et Arielle Warnke Saint-Pierre.
  • Le spectacle 5 Heures du matin de Pigeons International donne l’occasion de faire connaître la danse à un public plutôt attentif aux arts visuels qu’à l’art chorégraphique par le biais du concours Quelque part entre le jour et la nuit... Le décor du spectacle étant composé des photographies de Serge Clément, ce concours de photos invite les amateurs ou les professionnels à capter un moment magique quelque part entre le jour et la nuit... Les médias s’emparent de ce concours et des 46 photos reçues, dix sont sélectionnées par un jury de trois photographes professionnels. Elles seront exposées durant plus d’un mois au restaurant rimouskois le Crêpe Chignon de même que dans le Foyer de la Salle, le soir du spectacle. Lors de la représentation, 150 personnes apprécient l’émouvant spectacle de Pigeons International. À noter que des 150 spectateurs, 21 d’entre eux figurent maintenant en tant que nouveaux clients dans la banque de données!
  • Après chacun des spectacles, les chorégraphes, les danseurs et le public ont échangé sur l’œuvre et son processus de création.
  • Le Théâtre du Bic et Spect’Art Rimouski ont offert deux représentations de Spectateur à l’œuvre, l’une à leurs employés et l’autre au grand public.

Quelques chiffres…

  • 4 spectacles, 4 représentations, 401 spectateurs
  • 9 activités de développement, 254 participants
  • Un total de 655 personnes touchées

… Spectateur à l’œuvre…

  • Atelier d’une durée de 5 heures, le 11 février 2008, devant 21 personnes du personnel du Théâtre du Bic, de Spect’Art Rimouski et de l’école de danse Quatre temps.
  • Atelier d’une durée de 1h30, le 11 février 2008, devant 20 personnes du grand public.

… et des spectacles

Théâtre du Cuivre Saison 2007-2008

Le Théâtre du Cuivre a pour objectif de rendre la danse accessible à sa communauté. Ses choix artistiques sont guidés par la renommée de la compagnie et l’accessibilité des œuvres. De par son éloignement géographique, le Théâtre du Cuivre agit de concert avec ses collègues diffuseurs et ses partenaires du milieu de la danse. Dans la perspective du développement de la discipline, une personne-ressource assure le lien entre les œuvres et le public lors de l’accueil de chaque spectacle de danse.

Les bons coups de la saison 2007-2008

  • Des ateliers sont offerts aux étudiants en danse de l’École secondaire La Source lors du passage de la compagnie Montréal Danse. Une séquence du spectacle Un peu comme toi est ensuite présentée par les étudiants lors de l’apéro-danse. Une activité qui incite parents et amis à venir encourager les danseurs amateurs et professionnels!
  • Dans le cadre du spectacle Loops de la compagnie Destins croisés, quatre étudiants en art visuel de l’école Iberville sont invités à peindre en direct sur le thème du mouvement. Une expérience enrichissante pour ces étudiants, puis un public étonné du talent de ces jeunes au point même de faire des offres d’achat sur les toiles!
  • Des rencontres après spectacle sont organisées avec les danseurs des compagnies Montréal Danse et Destins Croisés.
  • Le Théâtre offre deux représentations danse pour le prix d’une afin de faire découvrir la danse au plus grand nombre de personnes possible.

Quelques chiffres…

  • 2 spectacles, 2 représentations, 283 spectateurs
  • 6 activités de développement, 231 participants
  • Un total de 514 personnes touchées

… et des spectacles

Théâtre Hector-Charland Saison 2007-2008

Par la diffusion de spectacles, la Corporation Hector-Charland contribue au développement, au rayonnement et à la promotion de la culture d’ici et d’ailleurs. Élaborée dans un esprit de promotion de la diversité culturelle et artistique ainsi que dans une perspective de développement des publics, la programmation vise à stimuler l’activité culturelle dans la région en mettant la population en contact avec des productions artistiques de haute qualité. Ces nombreuses initiatives témoignent du désir de diversification, de renouvèlement et de fidélisation du diffuseur.

Avec comme motivation la culture, le public et la communauté, le développement de la danse repose sur de profondes réflexions inscrites dans une démarche de développement durable. L’accès à la culture, les principes de démocratie et d’équité sont au cœur de la mission de la Corporation. Plusieurs orientations témoignent de cet engagement à rapprocher culture et développement durable : la Semaine de la danse à Joliette, l’intégration de la danse au Festival de théâtre à L’Assomption, les activités de développement et de sensibilisation comme stratégie d’accès et d’intégration culturelle.

À travers la diffusion de spectacles et les actions en médiation culturelle, la Corporation Hector-Charland nourrit et soutient l’émergence d’artistes et de compagnies régionales, en plus de soutenir les artistes professionnels lors de la création de spectacles par l’accueil de résidence de création.

Le directeur général et artistique, Claude de Grandpré, et son équipe assistent au plus grand nombre possible de rencontres de programmation et d’échanges ainsi qu’aux événements majeurs des arts de la scène : Parcours Danse, Bourse RIDEAU, Festival Danse Canada, CINARS, etc.

Les bons coups de la saison 2007-2008

  • À l’occasion de l’accueil en résidence de la compagnie Montréal Danse, pour le projet Sur les glaces du Labrador, trois journées d’activités, sur quatre jours de résidence, sont organisées pour les cinq niveaux du secondaire en collaboration avec des écoles de la MRC de l’Assomption. Un total de 135 étudiants assiste à des ateliers avec des danseurs de la compagnie et à des répétitions publiques commentées par la directrice artistique Kathy Casey.
  • La formation Spectateur à l’œuvre est offerte à 36 personnes provenant du grand public. La participation, l’enthousiasme et le sentiment d’avoir appris beaucoup en une seule soirée contribuent à faire de cette activité un véritable succès!
  • Deux interprètes de O Vertigo initient des élèves de secondaire 3, 4 et 5 de l’École secondaire Paul-Arseneau à la danse.
  • Le nombre d’abonnements réguliers aux spectacles de danse double par rapport à la dernière saison! En 2006-2007, il y avait 13 abonnés réguliers et 5 abonnés étudiants, tandis qu’en 2007-2008 il y a 26 abonnements réguliers et 6 abonnements étudiants!

Quelques chiffres…

  • 7 spectacles, 12 représentations, 3215 spectateurs
  • 7 activités de développement, 652 participants
  • Un total de 3867 personnes touchées

… Spectateur à l’œuvre…

  • Atelier d’une durée de 1h30, le 5 février 2008, devant 36 personnes du grand public.

… et des spectacles

Grand total

  • 51 spectacles, 72 représentations, 18361 spectateurs
    • Jouer Dehors: 0 spectacles, 0 représentations, 0 spectateurs
  • 83 activités de développement, 6343 participants
  • Un total de 24704 personnes touchées