Rapport annuel

Corporation de la Salle de spectacle de Sept-Îles Saison 2008-2009

Les attentes de la communauté et la réceptivité des spectateurs sont au cœur des préoccupations de la salle de spectacle de Sept-Îles au moment de faire sa sélection de spectacles de danse. L’objectif est de permettre à la population, aux jeunes en particulier, de s’initier à la danse. Pour ce faire, la salle Jean-Marc-Dion (SJMD) choisit des projets de qualité tout en visant une certaine accessibilité et propose des activités innovantes, intéressantes et surtout influentes en terme de médiation artistique, ce qui est à la base de notre processus de développement. De plus, de nombreuses activités de développement sont offertes, lesquelles permettent aux spectateurs de rencontrer les créateurs, ce qui mène à une plus grande ouverture pour la danse.

Les bons coups de la saison 2008-2009

  • Dans le cadre des rencontres culturelles IOC, la venue de Margie Gillis permit à 17 jeunes filles de la troupe Élédanse de l’École de Ballet de Sept-Îles de prendre part à une classe de maître donnée par la grande dame. Sous le thème «de l’intérieur vers l’extérieur», les danseuses furent amenées à penser le mouvement autrement. Deux photographes professionnels captèrent ce moment très spécial marqué par la grande générosité de la chorégraphe.
  • Les rencontres culturelles IOC permirent également aux danseuses de participer à une classe de maître offerte par Susan Paulson, interprète de la compagnie Cas Public.
  • Dans le cadre de l’apéro-danse précédant le spectacle Suites Cruelles de Cas public, des photos de spectacles de danse prises à la Salle depuis 2004 par un photographe de la région, Jean-François Albert, furent exposées. L’expérience sera à renouveler!
  • À l’occasion de la présentation du spectacle Un siècle de Tango, c’est avec joie que trois couples de danseurs de l’école de tango de Port-Cartier profitèrent d’une classe de maître donnée, tantôt en anglais, tantôt en espagnol, par le premier couple de danseurs de l’ensemble Romulo Larrea.
  • Plusieurs activités se déroulèrent autour du spectacle Vieux Thomas et la petite fée, de Bouge de là. Avant le spectacle, l’histoire de Dominique Demers fut contée à plus de soixante enfants. Douze jeunes de l’École de Ballet de Sept-Îles s’en inspirèrent lors d’un atelier spécial pour dessiner des œuvres qui décoraient ensuite le Foyer de la Salle. Une quarantaine d’enfants profitèrent des cartes postales à l’effigie du spectacle pour obtenir l’autographe de la chorégraphe et des danseurs. L’assistance plus que satisfaisante fut de 280 personnes le dimanche après-midi alors qu’un total de 716 enfants allait assister aux deux représentations scolaires du lendemain!

Quelques chiffres…

  • 3 spectacles, 4 représentations, 922 spectateurs
  • 9 activités de développement, 261 participants
  • Un total de 1183 personnes touchées

… et des spectacles