Rapport annuel

SPEC du Haut-Richelieu Saison 2008-2009

Pour la sélection des spectacles de danse, la SPEC du Haut-Richelieu cherche à offrir à sa clientèle des spectacles professionnels dans une pluralité de styles. Elle souhaite favoriser l’épanouissement culturel du spectateur en lui présentant des productions novatrices de grande qualité, dans le respect de son cheminement, de ses préférences artistiques et de sa connaissance de la danse. Dans son choix de spectacles, elle mise sur la qualité artistique, le caractère accessible des propositions ainsi que sur la réceptivité de ses spectateurs. Pour accompagner ces derniers dans la découverte de la danse, la SPEC du Haut-Richelieu vise à offrir une multitude d’activités et d’outils complémentaires qui permettent de guider le spectateur dans son appréciation et sa compréhension des œuvres proposées.

Les bons coups de la saison 2008-2009

  • Cette année, la SPEC misa sur l’intégration de la danse en présentant des spectacles fusionnant rythmes et émotions à travers la série Maestria. En invitant le spectateur à plonger dans l’univers de la musique de concert et de danse, cette série favorise le cheminement d’une discipline à une autre et permet à la population de s’ouvrir à de nouvelles propositions artistiques. La clientèle a très vite adopté le concept de cette série où les spectacles sont présentés les dimanches à 15h30.
  • La SPEC est également l’éditeur d’un magazine mensuel, L’Entracte, tiré à plus de 100 000 exemplaires et distribué dans quarante municipalités de la région. Pierre angulaire de tout le développement de public, la publication s’avère un outil de communication exceptionnel permettant de créer des liens étroits avec la communauté en plus d’arriver à prendre place dans le paysage médiatique de la région. Une série d’articles de fond et des chroniques thématiques appuient la programmation du diffuseur. À chaque mois, au moins une page de la revue est consacrée à la danse.
  • La chorégraphe Hélène Langevin ainsi qu’une interprète de la compagnie Bouge de là ont rendu visite à dix établissements de niveau primaire et préscolaire pour un atelier préparatoire au spectacle Vieux Thomas et la petite fée. Sous forme d’initiation à la danse, ces ateliers préparent les jeunes à l’expérience de spectateur, les initient à la danse et les amènent à discuter des thèmes soulevés par le spectacle. Quelque 850 élèves participèrent à ces ateliers!

Quelques chiffres…

  • 4 spectacles, 6 représentations, 2169 spectateurs
  • 9 activités de développement, 1714 participants
  • Un total de 3883 personnes touchées

… et des spectacles