Rapport annuel

SPEC du Haut-Richelieu Saison 2010-2011

Pour la sélection des spectacles de danse, la SPEC du Haut-Richelieu cherche à offrir à sa clientèle des spectacles professionnels dans une pluralité de styles. Elle souhaite favoriser l’épanouissement culturel du spectateur en lui présentant des productions novatrices de grande qualité, dans le respect de son cheminement, de ses préférences artistiques et de sa connaissance de la danse. Dans son choix de spectacles, elle mise sur la qualité artistique, le caractère accessible des propositions ainsi que sur la réceptivité de ses spectateurs. Pour accompagner ces derniers dans la découverte de la danse, la SPEC du Haut-Richelieu vise à offrir une multitude d’activités et d’outils complémentaires qui permettent de guider le spectateur dans son appréciation et sa compréhension des œuvres proposées.

Les bons coups de la saison 2010-2011

  • Cette saison a été marquée par un premier lancement de saison exclusivement dédié au théâtre, à la musique et à la danse. Zogma y a offert un extrait de leur spectacle à titre de numéro de clôture de la soirée. Une performance réussie qui a séduit plusieurs des spectateurs présents au lancement. Beaucoup d’entre eux ont ensuite assisté à la représentation plus tard en saison. La SPEC a profité de la présence des artistes au lancement pour réaliser, devant la caméra, une série d’entrevues avec eux et pour filmer leur prestation. Le tout a fait l’objet d’un SPECtaclip mis en ligne sur le site Internet du diffuseur sur YouTube. La vidéo a été visionnée plus de 330 fois.
  • http://www.youtube.com/watch?v=LjsIQUNPWXg
  • Pour développer davantage un rapport de qualité et de proximité avec le public, le diffuseur a tenu, un peu à l’image d’une Bourse RIDEAU, des kiosques d’information pour chacun des spectacles de danse. Ces moments de rencontre avec les spectateurs ont permis de leur présenter en détail les spectacles à venir, et de leur montrer des extraits vidéo. Ces derniers ont d’ailleurs suscité beaucoup de curiosité et engendré de belles discussions au cours desquelles la danse pouvait aisément être démystifiée.
  • Enfin, pour répondre à la demande de plusieurs professeurs qui souhaitaient découvrir de nouvelles façons de bonifier en classe leur retour sur les spectacles, la SPEC a organisé une matinée de formation avec des créateurs spécialisés dans l’exploration artistique auprès des jeunes. Avec la chorégraphe Hélène Langevin, 54 enseignants ont entre autres exploré les techniques pour faire bouger les élèves dans une classe, parmi les meubles, dans le plaisir et en toute sécurité. Une réussite pour le développement de la danse en milieu scolaire.

Quelques chiffres…

  • 4 spectacles, 4 représentations, 1402 spectateurs
  • 37 activités de développement, 2500 participants
  • Un total de 3902 personnes touchées

… et des spectacles

  • Squall de Bourask, le 29 octobre 2010, avec 375 spectateurs
  • L’Atelier de Bouge de là, le 27 avril 2011, avec 685 spectateurs
  • Victoria de Dulcinée Langfelder & Cie, le 10 avril 2011, avec 423 spectateurs
  • Rapaillé de Zeugma, Collectif de folklore urbain, le 21 novembre 2010, avec 309 spectateurs