Jouer dehors a 10 ans! Témoignage de Samuel Méthot-Laflamme

Dix ans déjà que La danse sur les routes du Québec (La DSR) a inauguré le programme Jouer dehors. Dix ans de partage, de rencontres et de danse qui chaque année renforcent notre conviction de l’importance de rendre la danse accessible à tous en la mettant au cœur de la vie des Québécois dans l’espace public.

Nous avons rencontré Samuel Méthot-Laflamme, Directeur général de Courant Culturel Rocher-Percé en Gaspésie, qui nous a fait part de son expérience avec Jouer dehors. Coup de projecteur sur ce programme unique au Québec !

  

Jouer dehors : dix ans de découverte  

Programme de perfectionnement et de développement professionnel pour les compagnies de danse, Jouer dehors propose chaque année depuis 2001 une sélection de 10 projets chorégraphiques présentés dans nos régions québécoises, in situ, c’est-à-dire partout, sauf dans une salle de spectacle. Chaque année, ce sont entre 75 et 160 représentations hors les murs qui sont rendues possibles grâce à ce programme, une formidable opportunité pour les artistes de faire découvrir leur travail dans différentes régions du Québec, mais aussi de développer leur réseau et d’accroître leur compréhension de la diffusion. Depuis dix ans maintenant, Jouer dehors s’est révélé être un extraordinaire outil de développement professionnel pour une quarantaine de compagnies et de chorégraphes, et le catalyseur d’un nouveau réseau de diffusion pour la danse. 

 

C’est avec la volonté d’élargir la gamme de propositions artistiques et de présenter plus de danse contemporaine à son public que Samuel Méthot-Laflamme a pris contact avec l’équipe de La DSR en 2019. Courant Culturel Rocher-Percé est un organisme à but non lucratif, précédemment connu sous le nom de Maison de la culture de Grande Rivière. Sa mission première est de promouvoir la culture, de mobiliser le milieu culturel, d’organiser des activités à vocations culturelles et artistiques sur le territoire gaspésien, et de mettre en œuvre la politique culturelle de la MRC du Rocher-Percé pour rendre toutes les formes d’art, depuis la musique country à la danse contemporaine, accessibles aux spectateurs gaspésiens.

 

Le format in situ a cette capacité inhérente d’ouvrir la culture à tous et de développer les horizons des publics, rejoignant parfaitement la philosophie et l’ADN de Courant Culturel Rocher-Percé. Pour Samuel Méthot-Laflamme, la collaboration avec Jouer dehors s’est imposée comme une évidence. Avec une programmation entièrement extérieure, les spectacles se sont insérés tout naturellement à la programmation estivale.

 

Une opportunité multiple 

Grâce à Jouer dehors, celui qui se passionne pour la danse contemporaine a pu accueillir Children of Chemistry (Sébastien Provencher) et AKO (Collectif par Danza Descalza) en 2019, deux propositions qui ont su séduire promeneurs, locaux, passants des villes voisines et touristes de Percé, mais aussi les amateurs de musique country qui ont pu assister à une représentation « surprise » de Children of Chemistry à l’entracte de leur spectacle. « Ce qui est le fun, c’est que ce sont des spectacles simples à installer qui donnent accès à des propositions artistiques qualitatives à tout type de personne, qui brisent les barrières en offrant un spectacle gratuit, et qui permettent en même temps aux artistes de présenter leur travail dans des régions et des espaces différents », déclare Samuel Méthot-Laflamme.

 

Participer à Jouer dehors représente une merveilleuse opportunité d’élargir le public et de rejoindre de nouveaux spectateurs. Pour Courant Culturel Rocher-Percé, c’est la possibilité d’amener les gens à découvrir la danse et les initiatives de leur organisme en allant à leur rencontre dans l’espace public alors qu’ils déambulent. « Les gens ont vraiment embarqué dans l’expérience, les enfants beaucoup et par conséquent les parents suivaient », souligne Samuel Méthot-Laflamme. C’est là que le projet de Jouer dehors joue pleinement son rôle selon le diffuseur : « L’in situ provoque la rencontre entre les artistes et le public, et en même temps nous permet de sortir de la salle de spectacle et de valoriser des lieux peu utilisés, de créer un sentiment de communauté ». 

 

Ce sont également de nouvelles avenues de partenariats qui peuvent être ouvertes grâce à la participation au programme. « Notre implication avec Jouer dehors nous a permis de rejoindre de nouveaux partenaires financiers, qui ont adoré que Courant Culturel Rocher-Percé cherche à développer de nouvelles initiatives culturelles dans notre région », souligne Samuel Méthot-Laflamme. 

 

Depuis leur participation à Jouer dehors, Samuel Méthot Laflamme est contacté directement par les artistes qui viennent lui présenter leur spectacle dans l’espoir de faire circuler leurs œuvres en Gaspésie. D’après lui, cette expérience leur a ouvert les portes d’un réseau d’artistes, mais également de situer leur organisme au sein d’un circuit provincial, auprès des autres diffuseurs. 

Son conseil aux diffuseurs québécois ? Lancez-vous ! Contactez La DSR pour poser vos questions : « L’équipe est très présente et accompagne le diffuseur et les artistes tout au long de l’expérience. »

D’après le diffuseur, le programme Jouer dehors a encore de belles et longues années de succès devant lui, car l’initiative est porteuse d’avenir : « Il ne faut pas avoir peur d’être audacieux, cela peut ouvrir des portes et des débouchés inattendus. »

 

Autres nouvelles

Jouer dehors a 10 ans! Témoignage d’Emmanuel Jouthe

Depuis déjà plus de 20 ans, La danse sur les routes du Québec (La DSR) multiplie les bonnes idées pour faire rayonner la danse hors Montréal. Impossible de passer sous silence l’initiative Jouer dehors, qui permet à des artistes établis ou de la relève d’offrir un spectacle conçu pour être

Lire plus
La danse sur les routes du Québec. Tous droits réservés © 2021.

Désolé!

L’organisation sélectionnée n’est pas
membre de La danse sur les routes.