La DSR consigne cettre lettre ouverte pour inviter les formations politiques à s’engager à agir en arts et en culture.

La danse sur les routes du Québec cosigne cette lettre ouverte avec la Coalition, La culture le coeur du Québec pour inviter les formations politiques à s’engager à agir en arts et en culture.

La pandémie de COVID-19 a eu un effet dévastateur dans plusieurs secteurs de la société et de l’économie au Québec, dont le secteur culturel, grandement touché et affecté. Les fermetures prolongées ont causé des pertes d’emplois et de revenus de plus d’un milliard de dollars, en plus d’exacerber les défis de main-d’oeuvre et de précarité des travailleurs et travailleuses auxquels le milieu faisait déjà face.

La hausse des coûts liée à l’inflation n’épargne aucun secteur, et le nôtre ne fait pas exception. Sa fragilité est renforcée au regard de sa réalité particulière.

À titre d’exemple, pour l’ensemble des secteurs de l’économie, le taux de travailleurs autonomes est à la baisse depuis 1997, mais à la hausse en culture. En 2019, plus de 17 % du personnel en culture était constitué de travailleurs autonomes ou de personnes qui gagnaient des salaires de plus en plus faibles par rapport au reste de l’économie.

La Coalition La culture, le coeur du Québec, qui regroupe plusieurs organismes représentant plus de 100 000 artistes, artisans et travailleurs culturels de tous les secteurs des arts et de la culture du Québec, entrevoyait déjà, en 2017, l’imminence de la crise en matière de ressources humaines.

Un plan d’action avait alors été présenté au gouvernement par la Coalition, mais aucune suite n’y a été donnée qui aurait permis de solidifier les structures organisationnelles et d’améliorer les conditions de travail de manière pérenne. Ce plan a été mis à jour par la Coalition et sera présenté aux candidats ainsi qu’au public. Nous ne voudrions pas avoir à le remettre à jour avant que des engagements soient énoncés ; les défis du secteur sont prioritaires.

Assurer une pérennité

Nous reconnaissons que, dernièrement, le gouvernement a investi des sommes historiques en culture. Ce soutien a permis à plusieurs de survivre ; mais nous voulons vivre ! La proportion du budget allouée à la culture stagne.

Pourtant, entre 2017 et 2019, la croissance annualisée du secteur culturel a été plus élevée que celle de l’ensemble de l’économie, avec un taux de croissance de 4,1 %, comparativement à 2,9 %. Cela démontre une fois de plus que la culture est un investissement, et non une dépense.

Seulement 1 % du budget annuel du Québec étant destiné à la culture, nous demandons une augmentation de celui-ci vers une cible fixe de 2 %. Cet engagement important assurerait la pérennité et le développement des arts et de la culture du Québec.

Pour mieux soutenir les ressources humaines en arts et en culture, la Coalition invite les formations politiques à s’engager à agir en la matière. Qu’elles fassent en sorte que le milieu soit pleinement reconnu comme un secteur à privilégier en matière d’emploi et de développement, en plus d’être soutenu à la mesure de son importance sociale, identitaire et économique.

La Coalition revendique un plan d’action gouvernemental concret pour soutenir les ressources humaines en culture et souhaite que le budget en culture soit augmenté à 2 % du budget du Québec.

Signataires: 

AQTIS 514 IATSE

Arrimage, Corporation culturelle des Îles-de-la-Madeleine

Association des compagnies de théâtre (ACT)

Association des diffuseurs spécialisés en théâtre (ADST)

Association des professionnels des arts de la scène du Québec (APASQ)

Association des professionnels de l’industrie de l’humour (APIH)

Association professionnelle des diffuseurs de spectacles – RIDEAU

Association québécoise des marionnettistes (AQM)

Centre des auteurs dramatiques (CEAD)

Conseil des métiers d’art du Québec (CMAQ)

Conseil québécois de la musique (CQM)

Conseil québécois du patrimoine vivant (CQPV)

Conseil québécois du théâtre (CQT)

COPIBEC

Culture Bas-Saint-Laurent

Culture Capitale-Nationale et Chaudières-Appalaches

Culture Laval

Danse sur les routes du Québec

Diversité artistique Montréal (DAM)

En Piste, regroupement national des arts du cirque

Regroupement de pairs des arts indépendants de recherche et d’expérimentation (REPAIRE)

Regroupement des artistes en arts visuels du Québec (RAAV)

Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec (RCAAQ)

Regroupement du conte du Québec (RCQ)

Réseau d’enseignement de la danse (RED)

Regroupement québécois de la danse (RQD)

Société professionnelle des auteurs et compositeurs du Québec (SPACQ)

Théâtres unis enfance jeunesse (TUEJ)

Union des écrivaines et écrivains du Québec (UNEQ)

 

*Photo: Guillaume Souvant Agence France-Presse

Lettre publié à Montréal le 13 septembre 2022 dans Le Devoir.

Voir l’article 

Autres nouvelles

Assemblée annuelle des membres de La DSR, le 26 septembre

La prochaine assemblée annuelle des membres aura lieu le lundi 26 septembre. Lors de cette assemblée, nous vous présenterons les résultats de La DSR pour la saison 2021-22 et vous pourrez élire, lors d’un vote, les prochains membres du conseil d’administration. Cette assemblée sera suivie d’une conférence. Soyez des nôtres! 26 septembre 2022 13

Lire plus

Désolé!

L’organisation sélectionnée n’est pas
membre de La danse sur les routes.