Quoi voir à CINARS, au FTA et au OFFTA 2021

C’est le retour de la période des festivals regorgeant de performances en danse. En effet, CINARS, le FTA et l’OFFTA présentent chacun des programmations captivantes, où la danse est mise en lumière. Voici les dates et les événements à retenir :

 

CINARS – 25 au 28 mai 2021 

Vraiment doucement – en webdiffusion le 26 mai

Une pièce de la compagnie Rubberband, chorégraphiée par Victor Quijada, mettant en scène dix danseurs-athlètes, et qui traite des réflexes humains pour gérer le flux de nuisances que nous affrontons au quotidien. 

Tarab – en webdiffusion le 26 mai

Présentation de la Compagnie 7273, cette pièce repose sur le tarab, soit l’élévation que peut faire naître la musique. Dix interprètes formés au Fuittfuitt, style chorégraphique ornemental propre à la compagnie, nous livrent une performance marquée par la fluidité. 

Bygones – en webdiffusion le 26 mai

Out Innerspace présente Bygones, une exploration du pacte entre la création et la destruction ainsi que de la connexion entre la forme et l’informe.  

 

FTA – 26 mai au 12 juin 2021 

Anima /Darkroom – en salle du 26 mai au 4 juin

Lucy M. May (Montréal) et 7Starr (Laval) proposent une pièce de krump, marquée par la puissance, entre l’obscurité et la lumière. 

BOW’T-Tio’tia :ke – à l’extérieur, dates à venir

Rhodnie Désir explore l’héritage des peuples afrodescendants dans un lieu montréalais significatif. 

Dog Rising – en salle du 26 au 29 mai

Clara Furey s’intéresse à la traversée des vibrations dans nos corps et au chemin de la matière. 

O2 – à l’extérieur, dates à venir

Sarah Dell’ava s’interroge à savoir si la danse peut réparer les vivants en présentant une vingtaine de danseurs au cœur de Montréal. 

Anything Whatsoever – en salle du 27 mai au 2 juin

Katie Ward crée un entraînement collectif à l’émergence du sens. 

Sierranevada – en salle du 30 mai au 7 juin

Manuel Roque présente une pièce qui lui est caractéristique, soit des sauts répétés jusqu’à l’épuisement, devenant une expérience transformatrice. 

The door opened west – en salle et en webdiffusion du 1er au 3 juin

Dans ce solo autobiographique, Marc Boivin explore la fascinante architecture de la mémoire.  

La Goddam Voie Lactée – en salle du 3 au 6 juin

Mélanie Demers, accompagnée de cinq interprètes féminines, se plonge dans une réflexion sur l’inachèvement et les deuils que notre époque provoque. 

Un temps pour tout – en salle et en webdiffusion du 4 au 7 juin

Une performance hip hop caractérisée par l’esprit de partage avec les danseurs Pax, Jigsaw et Sangwn. 

La jamais sombre – en salle du 9 au 12 juin

Marc Parent, Michel F Côté et Catherine Tardif explorent les mystères anciens du clair-obscur. 

Stations – en salle du 9 au 13 juin

Louise Lecavalier conquiert sa liberté dans un solo fougueux, aux frontières de l’intime. 

Rencontre avec la chorégraphe Rhodnie Désir le 10 juin à 17h en webdiffusion au QG, sur Facebook ou sur YouTube.

 

OFFTA – 28 mai au 6 juin 2021

Demi-mesure – en webdiffusion le 29 mai

Clara Cousineau et Marion Paquette nous transportent dans leur univers qui prend le pouls des conséquences d’une « nouvelle norme » en lien avec le confinement. Les dynamiques d’oppositions, de complémentarité et de tensions sont explorées.

Sen.t.diments – en webdiffusion le 1er juin

Hanako Hoshimi-Caines se base sur son expérience de mère pour livrer une performance articulée autour de la radicalité et la désobéissance sensorielle d’un enfant.

Luz : Terre – en webdiffusion le 6 juin

Sonia Bustos présente la dernière création de son triptyque LUZ. Cette pièce agit en tant que soin collectif dans lequel les mots guérisseurs de femmes mexicaines résonnent à travers les mains de six brodeuses afin de semer l’espoir.

Une caresse animée – en webdiffusion le 4 juin 

François Bouvier s’adresse à sa webcam et s’imagine des mondes habitables pour fuir le chaos destructeur qui l’entoure. 

Élégante chair – en webdiffusion le 5 juin

Soraïda Caron puise son inspiration des sculptures de verre de Ito Laïla Lefrançois afin de créer une gestuelle qui semble immobile et un langage hybride.

Why, Gahd, WHY?! – en webdiffusion le 5 juin

House of Gahd, artistes du collectif de la scène drag montréalaise, s’inspirent des 22 Arcanes majeurs du tarot et conjurent chaque soir un nouveau cabaret qui saura bouleverser. 

 Machines à café – en visioconférence le 29 mai, 31 mai et 2 juin

Une série de trois rencontres professionnelles conviviales en collaboration avec La danse sur les routes du Québec et Les Voyagements-théâtre. Hélène Briais, responsable du service aux membres à La danse sur les routes du Québec, co-animera la Machine à café du 2 juin. Julien Fournet (L’amicale de production), Marie-Pierre Proulx (Théâtre du Nouvel-Ontario), Mohamed Fariji (Atelier de l’Observatoire), Nathalie Gauwet (Théâtre du Marais) et Priscilla Guy (Mandoline Hybride) participeront à cette discussion. 

 

Autres nouvelles

Jouer dehors a 10 ans! Témoignage d’Emmanuel Jouthe

Depuis déjà plus de 20 ans, La danse sur les routes du Québec (La DSR) multiplie les bonnes idées pour faire rayonner la danse hors Montréal. Impossible de passer sous silence l’initiative Jouer dehors, qui permet à des artistes établis ou de la relève d’offrir un spectacle conçu pour être

Lire plus
La danse sur les routes du Québec. Tous droits réservés © 2021.

Désolé!

L’organisation sélectionnée n’est pas
membre de La danse sur les routes.