À l’Est de Nod

Disponible à la tournée pour les saisons: 2027-28, 2026-27, 2025-26, 2024-25, 2023-24

Crédit photo

Interprète(s) sur la photo: Première mondiale, Musée d'Art de Rouyn-Noranda, Février 2022. Performeur·e·s : Hélène Bacquet, Alexandre Castonguay, Marie-Eve de Chavigny, Gabrielle Demers, Edith Fluet, Adam Foucher, Beatriz Mediavilla, Julie Mercier, Jie Yu, Ivanie Aubin-Malo, Sonia Bustos, Sona Pogossian, Keenan Simik Komaksiutiksak

Photographe: ©Christian Leduc

Création

2022

Durée

240 min.

Nombre d’interprète(s)

9 à 27

Public(s) cible(s)

Tous publics

Description

À l’Est de Nod est une installation performative de 4 heures en continu où le public est invité à déambuler à son rythme au sein de trois espaces communicants (3 temps) : La forêt, L’errant. e, L’abîme.

Largement inspiré du texte de L’errant, prologue de Le Legs de Caïn de Leopold von Sacher-Masoch, l’ensemble de cette démarche artistique propose une réflexion expérientielle autour des limites physiques et psychiques, intimes comme politiques, que nous partageons entre soi et l’autre (La forêt — temps 1), entre soi et le monde (L’errante — temps 2) et entre soi et soi-même (L’abîme — temps 3).

À l’Est de Nod est une pratique d’écoute et d’attention perceptive. Pour créer cette partition corporelle complexe et évolutive, la porteuse de projet, Andréane Leclerc, s’appuie sur les paramètres inhérents de la contorsion qu’elle pratique depuis plus de vingt ans : amplitude et résistance, causalité globale, rupture et aléatoire, dialogue, décentrement et agentivité. Ce travail s’inscrit dans le sillon des pratiques corporelles issues du champ somatique et de la transdisciplinarité.

Cette pièce est le fruit d’une approche d’écriture systémique au sein de laquelle nous retrouvons un groupe de 9 à 27 interprètes devenu·e·s « corps-natures ». Plus instinctif et cosmique, que civilisé et disciplinaire, le corps-nature se distingue du corps social. Il évolue à la périphérie des espaces sociaux et institutionnels, se développant au seuil de l’artifice spectaculaire.

La question « Comment la contorsion informe des corps non-contorsionnistes » marque le point de départ de cette démarche artistique singulière qui médite et interroge le concept de limite comme structure. Si ce phénomène semble inexistant au sein de la nature, comment les limites voyagent-elles, se réorganisent-elles entre les corps et d’un corps à l’autre, à travers nos sensations, nos idées et nos réalités ? Que peut faire émerger une rencontre entre les limites ouvertes, poreuses et mouvantes du corps-nature, et celles systémiques, disciplinaires et structurées du corps-social ?

Chorégraphe(s)

Andréane Leclerc

Crédits

Conception et installation chorégraphique : Andréane Leclerc
Dramaturgie : Myriam Perraton-Lambert
Performeur·e·s
La forêt (à Montréal, en continu) : Robert Abubo, Maxime D.-Pomerleau, Bailey Eng, Marc-André Goulet, Sabine Jean, David Menes Rodriguez, Nasim Lootij, Anna Vigelan
La forêt (à l’extérieur de Montréal) : 9 à 27 performeur·e·s locaux
L’errant-e : Ivanie Aubin-Malo, Sonia Bustos, Hoor Malas
L’abîme : Neil Sochasky
Compositeur et conception sonore : Félix-Antoine Morin
Costumes : Olivia Pia Audet
Scénographe et concepteur lumière : Cédric Delorme-Bouchard
Programmateur et directeur technique : Valentin Foch
Producteur : Geoffroy Faribault
Production : Nadère arts vivants
Coproduction : La Grainerie – Fabrique des arts du cirque et de l’itinérance – Pôle européen de la Production / Balma – Toulouse Métropole ; le Musée d’Art de Rouyn-Noranda et La Chapelle Scènes contemporaines
Financeurs publics : Conseil des arts de Montréal, Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des arts du Canada, Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Ministère de la culture et des communications du Québec, Secretaría de Cultura de Jalisco, Gobierno del Estado de Jalisco, Consejo Estatal de Ciencia y Tecnología de Jalisco, SACD.

Contact

Andréane Leclerc
514 573-7913

Date et heure

Compagnie

Diffuseur

Billeterie

Résultats

14 février 2022,

Musée d'Art de Rouyn-Noranda

7 octobre 2022,

Biennale internationale des Arts vivants de Toulouse, La Grainerie

8 octobre 2022,

Biennale internationale des Arts vivants de Toulouse, La Grainerie

9 octobre 2022,

Biennale internationale des Arts vivants de Toulouse, La Grainerie

17 décembre 2022,

CAMP_iN, Centro de Arte Visuales de Mérida

3 mars 2023,

Festival internacional de Buenos Aires - FIBA

Désolé!

L’organisation sélectionnée n’est pas
membre de La danse sur les routes.