ZAD (ponos III)

Disponible à la tournée pour les saisons: 2027-28, 2026-27, 2025-26, 2024-25

Crédit photo

Interprète(s) sur la photo: Lauranne Faubert-Guay

Photographe: Jonathan Lorange

Création

2023

Durée

72 heures, soit 4320 min.

Nombre d’interprète(s)

3

Public(s) cible(s)

Tous publics

Mots-clés

En salle, Performance

Description

ZAD (ponos III) est une performance multidisciplinaire de longue durée, combinant la danse, le théâtre et l’ultrafond. Écologie, empuissancement et radicalité sont au cœur de cette création.

Muni.e.s de leurs équipements, de leur sac de couchage et de leurs provisions alimentaires, trois performeur.euse.s occupent pendant 72 heures consécutives trois salles d’exposition (ou espaces scéniques) pour en faire des campements de survie, des lieux de vie autonomes, des « zones à défendre ». Chacun.e dans leur ermitage, en pleine autarcie, elle et ils se laissent transformer par la pratique assidue de leur art : Alexandre s’adonne à une course sans répit, Félix se consacre à une récitation théâtrale continue et Lauranne s’abandonne à une méditation dansée soutenue.

Cette performance qui exige persévérance et endurance est en réalité un acte de reconnaissance. Les interprètes accordent passion, détermination, temps et énergie à leurs pratiques respectives, puisqu’elles leur permettent de protéger leurs territoires corporels et symboliques. À la manière des militant.e.s qui occupent des « zones à défendre » et s’y investissent corps et âmes pour en assurer la protection, elle et ils se livrent à leur art pour protéger leur corps et leur imaginaire : ces zones que nous devons défendre.

En traversant une foule d’émotions allant du découragement à l’exaltation, une reconquête du soi et un sentiment de légèreté font leur apparition. Les affects des interprètes constituent la matière chorégraphique principale de cette expérience performative où coexistent pureté et brutalité.

Cette proposition artistique offre également une expérience immersive au public qui est, quant à lui, libre de déambuler d’une salle à une autre, d’y rester, d’y courir, d’y lire, d’y danser, d’y partager un sourire, une tâche ou une parole. Les performeur.euse.s donnent accès à leur intimité, leur vulnérabilité, leur quotidien et leur passion. Ce dispositif performatif met de l’avant l’honnêteté et la transparence de leur vécu.

Cette œuvre active une « zone à défendre » : un espace radical, solidaire et sécuritaire où les individualités peuvent s’émanciper à travers leurs cris, leurs rires et leur ténacité.

*** Cette œuvre est le troisième tableau d’une série de créations chorégraphiques portant sur les thèmes de l’ascétisme, de l’autosuffisance et de la résilience. Chacune des pièces composant cette série porte l’intitulé « ponos », terme provenant du grec ancien et faisant référence aux épreuves physiques et psychologiques pratiquées par les ascètes de l’Antiquité.

Chorégraphe(s)

Lauranne Faubert-Guay

Crédits

Directrice artistique et performeuse
 : Lauranne Faubert-Guay
Performeur et auteur : Félix Collard
Performeur : Alexandre Harvey
Gardienne du Senti : Nerea Chabot Soloaga
Conceptrice sonore : Naomie de Lorimier
Vidéaste : Maude Archambault-Wakil

Contact

Lauranne Faubert-Guay
514 795-0205
Play Video

Désolé!

L’organisation sélectionnée n’est pas
membre de La danse sur les routes.